RSS

Résultats de recherche | maissa bey

Maïssa Bey à Bouzguène Journée littéraire Par : C. NATH OUKACI

15 octobre 2010

Commentaires fermés

Maïssa Bey à Bouzguène Journée littéraire  Par : C. NATH OUKACI

Edition du Mercredi 28 Décembre 2005 Culture “Écrire contre la violence du silence, de l’injustice, de l’indifférence et de l’oubli.” À l’initiative du cercle culturel Igelfan de Bouzguène, et dans le cadre du programme culturel entamé depuis l’inauguration de la bibliothèque municipale, une éminente romancière, Maïssa Bey, a rallié la région Nath Yedjar à partir […]

Lire la suite...

Contribution des femmes de lettres à la pensée Rencontre d’écrivaines euromaghrébines à Alger Par : Amine IDJER

15 octobre 2010

Commentaires fermés

Contribution des femmes de lettres à la pensée Rencontre d’écrivaines euromaghrébines à Alger  Par : Amine IDJER

Edition du Jeudi 14 Octobre 2010 Culture “Récits de vie, fiction et poésie comme contribution des femmes à la pensée”, tel est l’intitulé de la rencontre littéraire qu’animeront des écrivaines euromaghrébines qui se tiendra les 18 et 19 octobre prochain à partir de 9h, à  l’Institut national supérieur de musique d’Alger (INSM).

Lire la suite...

MON PÈRE Un concentré de tendresse

27 juillet 2010

Commentaires fermés

En librairie MON PÈRE Un concentré de tendresse Le concept est simple. Demander à 31 femmes, auteures pour la plupart, de rédiger cinq pages maximum sur leur père. Fil conducteur, dénominateur commun : tous ces papas sont nés en Algérie, en Tunisie ou au Maroc.

Lire la suite...

Une mère en colère “PUISQUE MON CŒUR EST MORT”, DE MAÏSSA BEY

27 juillet 2010

Commentaires fermés

Une mère en colère “PUISQUE MON CŒUR EST MORT”, DE MAÏSSA BEY

Edition du Mardi 27 Juillet 2010 Une mère en colère “PUISQUE MON CŒUR EST MORT”, DE MAÏSSA BEY Par : Sara Kharfi Une mère qui perd son enfant. Une intellectuelle confrontée à la mort de l’être le plus cher qu’elle a au monde.

Lire la suite...

DES AUTEURES AUTOUR D’UN CAFÉ LITTÉRAIRE « Existe-t-il une littérature féminine ?… »

15 juin 2010

Commentaires fermés

Elles devaient être plus d’une dizaine femmes écrivains, en cette aprèsmidi de mardi, à venir parler de littérature féminine au café littéraire du Sila, elles n’étaient finalement que quatre, Malika Mokadem, Maïssa Bey, Nadia Abier et Nadjiba Reguieg, une universitaire tunisienne spécialiste d’Assia Djebbar.

Lire la suite...

MAISSA BEY, ÉLUE MEILLEUR AUTEUR DE L’ANNÉE Les libraires ont leur prix et ils le fêtent !

14 juin 2010

Commentaires fermés

“Je dédie cette récompense au libraire inconnu de la rue Michelet. Un libraire, dont je ne me rappelle pas le visage et dont j’ignore le nom. Mais qui, lorsque j’étais enfant et au moment d’acheter nos fournitures scolaires chaque année, il ne nous faisait pas payer…” Maissa Bey, cette dame de la littérature, cette femme […]

Lire la suite...

6 juin 2010

Commentaires fermés

Edition du Dimanche 06 Juin 2010 La venue de Yasmina Khadra à Constantine, après un franc succès réalisé la veille à Annaba grâce à l’initiative de son éditeur algérien, Yassine Hannachi, a tout simplement dévoilé l’autre facette enfouie de cette ville et sa région dont le roman demeure le fief.

Lire la suite...

MAÏSSA BEY À PROPOS DE SON DERNIER ROMAN «Il est tout aussi douloureux que nécessaire»

25 mai 2010

Commentaires fermés

MAÏSSA BEY À PROPOS DE SON DERNIER ROMAN «Il est tout aussi douloureux que nécessaire»

25 Mai 2010 – Page : 21 L’Expression C’est l’histoire d’une mère qui a perdu son fils unique, assassiné par la horde terroriste.

Lire la suite...

Maïssa Bey à Béjaïa “Mon sang coule dans leurs veines” Par : Moussa Ouyougoute

24 mai 2010

Commentaires fermés

Culture (Liberté -Lundi 24 Mai 2010) Grande émotion, samedi passé, au Théâtre régional de Béjaïa. Maïssa Bey, l’auteure de  Puisque mon cœur est mort, ne pouvait espérer une plus belle entrée en matière.

Lire la suite...

EN LIBRAIRIE PUISQUE MON CŒUR EST MORTDE MAÏSSA BEY La vengeance d’une mère

22 mai 2010

Commentaires fermés

Aïda, 48 ans, divorcée, habite dans un petit village. Elle est professeur d’anglais à l’université et vit avec son fils unique, Nadir, 25 ans, étudiant en médecine. Une nuit, ce dernier est lâchement assassiné par des terroristes qui l’ont confondu avec son meilleur ami, Hakim, fils d’un commissaire. Dès lors, la vie de Aïda va […]

Lire la suite...

Souffles… La langue est un “bien-vacant” ! (2/2) Par : Amine Zaoui

13 mai 2010

1 Commentaire

Culture (Jeudi 13 Mai 2010) Brûler ces livres, idéologiquement incorrects ! est un devoir “national” !  Il faut en finir avec cette longue liste : Nedjma, de Kateb Yacine, la trilogie : la Grande Maison, le Métier à tisser, l’Incendie, de Mohammed Dib,

Lire la suite...

Souffles… -La langue est un “bien-vacant” ! (1/2) Par : Amine Zaoui

6 mai 2010

1 Commentaire

Culture (Jeudi 06 Mai 2010) En écoutant la conférence prononcée par un douktour (enseignant universitaire de grade professeur de l’enseignement supérieur), intellectuellement parlant, je me suis senti triste. Abattu ! En écoutant ce douktour, je me suis dit :

Lire la suite...

NOTE DE LECTURE PUISQUE MON CŒUR EST MORT DE MAÏSSA BEY Une plongée dans les «années rouges»

3 mai 2010

Commentaires fermés

Destinataire de nombreux prix littéraires (prix «Cybèle», «Marguerite Audoux», «Grand Prix de la nouvelle » de la Société des gens de lettres, «Grand Prix du livre d’Alger»), connue et reconnue internationalement, l’écrivaine Maïssa Bey n’est plus à présenter.PAR LEÏLA ASLAOUI-HEMMADI

Lire la suite...

Puisque mon cœur est mort -Maïssa Bey

27 avril 2010

Commentaires fermés

Culture (Mardi 27 Avril 2010)   Nouveautés Par :Rubrique Culturelle Roman Puisque mon cœur est mort est le titre du nouveau livre de Maïssa Bey paru aux éditions Barzakh. Fidèle à ses écrits, l’auteur nous y raconte le combat d’une femme, Aïda, quarante-huit ans, divorcé est “maintenant orpheline de son fils” qui a été assassiné […]

Lire la suite...

MAÏSSA BEY SIGNE SON DERNIER ROMAN La mémoire contre l’oubli

27 avril 2010

Commentaires fermés

MAÏSSA BEY SIGNE SON DERNIER ROMAN La mémoire contre l’oubli

26 Avril 2010 – Page : 20 Avec Puisque mon coeur est mort, Maïssa Bey nous livre un ouvrage d’une brûlante actualité. 14h30 passées de quelques minutes, il était presque impossible de se frayer un chemin dans la librairie du Tiers-monde vers l’écrivaine qui était venue dédicacer son dernier roman édité chez Barzakh, Puisque mon […]

Lire la suite...

Parutions. Essais littéraires- Fournées telliennes

23 avril 2010

Commentaires fermés

Alors que l’imprimerie Mauguin de Blida vient de célébrer ses 150 ans d’existence, incarnant ainsi une longue tradition graphique, les Editions du Tell qui lui sont attachées poursuivent leur collection consacrée aux romanciers et poètes.

Lire la suite...

Édition-Romancières algériennes francophones Maïssa, Leïla et les autres

22 avril 2010

Commentaires fermés

Édition-Romancières algériennes francophones Maïssa, Leïla et les autres

L’auteur analyse en profondeur les rapports qu’entretiennent huit écrivaines d’expression francophone (Assia Djebar, Malika Mokedem, Maïssa Bey, Taos Amrouche, Hafsa Zinaï-Koudil, Leïla Sebbar, Aïcha Lemzine et Fatma Ath Mansour) avec les langues étrangères, notamment le français.

Lire la suite...

Une rencontre avec les libraires, hommes de lettres et lecteurs d’Aix-en-Provence Maïssa Bey présente son dernier roman «Puisque mon coeur est mort»

10 avril 2010

Commentaires fermés

 L’écrivaine algérienne Maïssa Bey était, hier vendredi, l’invitée de «Forum Harmonia Mundi» et «Ecritures croisés», à Aix-en-Provence pour une rencontre avec les libraires, hommes de lettres et lecteurs autour de son dernier roman «Puisque mon coeur est mort», paru récemment en France aux éditions de l’Aube.

Lire la suite...

Journal intime et politique -Leila Sebbar

22 mars 2010

Commentaires fermés

Journal intime et politique -Leila Sebbar

journalintimepolitique0077.pdfParis, mercredi 17 octobre 2001 2 J’allais écrire 17 octobre 1961. Bertrand Delanoë tient sa promesse, malgré des résistances manifestes à sa droite. On le voit inaugurer une plaque commémorative (dont chaque mot a été pesé, on imagine les précautions), pour les victimes du 17 octobre 1961 à Paris, sur le pont Saint-Michel. Des militants […]

Lire la suite...

COMMENT LIRE ALBERT CAMUS AUJOURD’HUI Avec modération !

11 mars 2010

Commentaires fermés

Dossier : Albert Camus (Jeudi 11 Mars 2010) COMMENT LIRE ALBERT CAMUS AUJOURD’HUI Avec modération ! Par : Sara Kharfi “Quand il (Camus, ndlr) revient à l’objectivité et surtout au verdict du réel et de l’histoire dont il avait une grande méfiance, il lui arrive alors d’exprimer des choses plus justes,

Lire la suite...
12345

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...