RSS

Archive | Chroniques Flux RSS de cette section

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Comment on obtient un 4ème mandat sans passer par des élections par Kamel Daoud

26 octobre 2013

Commentaires fermés

Que va-t-il se passer avril 2014 en Algérie ? Rien du tout. C’est justement le but. Il faut que le quatrième mandat ait l’air du troisième, glissant, huilé, couvert par un ciel bleu et une évocation d’Ibn Badis et de sa Journée du Savoir pendant que l’on parle de semoule. Le but est justement le […]

Lire la suite...

Un quatre par El-Guellil

24 octobre 2013

2 Commentaires

Un quatre par El-Guellil

Les poèmes, parmi les plus célèbres, sont des quatrains. Les indésirables sont mis en quarantaine. Le 29 février n’arrive que tous les quatre ans. Le tour de garde d’une sentinelle est appelé «quart». Un homme est supposé avoir atteint l’âge mûr, à 40 ans.

Lire la suite...

Signalisation par El-Guellil

23 octobre 2013

Commentaires fermés

Niais, sots, crédules, idiots, begri, bêtes, baggara, imbéciles, «deux béciles». Voilà ce que nous sommes. Des gfouf qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, du moins ce qui leur en reste de nif. Allah ghaleb, trop occupé à servir son tube digestif, le peuple n’arrive pas à saisir toute la […]

Lire la suite...

Les chantres de la démocratie par Moncef Wafi

23 octobre 2013

Commentaires fermés

Mohamed Al-Ajmi, alias Ibn al-Dhib, dit le poète maudit, a vu sa peine de 15 ans de prison ferme confirmée en appel par la Cour de cassation de Doha. Il avait été condamné dans un premier temps à perpète. Son seul tort c’est d’avoir pondu des vers critiques du régime du Qatar.

Lire la suite...

Interdits par El-Guellil

22 octobre 2013

Commentaires fermés

Rana tous d’accord pour limiter la consommation de tabac, dans certains endroits publics. Il ne peuvent pas l’interdire, ils ne sont pas cons les gens de la houkouma. Ils savent, tous, les intérêts qui se cachent derrière la commercialisation du tabac. Son importation officielle et son importation skimi, dans des semi. Kifkif pour l’alcool, ya […]

Lire la suite...

Radiothérapie : Crevez, si vous n’avez pas un avion ! par Kamel Daoud

22 octobre 2013

Commentaires fermés

Il faut le vivre personnellement, par soi ou par ses proches pour découvrir le calvaire des cancéreux en Algérie. A l’Ouest, un seul centre pour radiothérapie.

Lire la suite...

Nominations et disgrâces : l’explication par l’humeur par Kamel Daoud

21 octobre 2013

Commentaires fermés

C’est vers leur fin que les régimes deviennent durs, susceptibles, caractériels et soupçonneux. Des maladies d’âge ou de solitude, dans le grand palais qui tient le monde à la distance de fouet, l’œil est une narine et l’oreille une inquiétude. 

Lire la suite...

Avec le sourire par El-Guellil

20 octobre 2013

Commentaires fermés

Qui n’a pas remarqué la forêt d’échafaudages qui a poussé dans le centre d’Oran ? C’est que la ville veut se faire belle. On est en train de retaper les immeubles. Il serait plus juste de dire qu’on est au ravalement de façade. Car ce ne sont pas toutes les bâtisses qui vont être restaurées. […]

Lire la suite...

L’ANSEJ internationale, voie royale de la réélection par Kamel Daoud

20 octobre 2013

Commentaires fermés

Il y a finalement deux ANSEJ en Algérie. Celle de formule interne, bien connue, consistant à prendre sans rendre ou à partager sans compter. Elle a servi à éviter l’orage, calmer les esprits et acheter les voix (au mieux, on vote pour vous ; au pire, on ne vote pas pour votre adversaire). L’ANSEJ interne […]

Lire la suite...

Au lit par El-Guellil

19 octobre 2013

Commentaires fermés

Chaque jour qui se lève est un jour. L’humble chaabi cherche d’abord ses béquilles avant de se lever, une nouvelle épreuve pour mesurer l’énorme fossé qui sépare encore le discours aseptisé de la réalité malade, la parole naturellement facile de l’acte nécessairement difficile. 

Lire la suite...

Comment faire travailler les Algériens ? par Kamel Daoud

19 octobre 2013

Commentaires fermés

Après 05 jours fériés, vient le sixième. Qu’en faire ? Comment remettre les Algériens au travail ? Difficile. D’abord parce que cela suppose admettre que les Algériens ne travaillent pas. Après l’indépendance et surtout avec Bouteflika. Cela heurte le populisme intellectuel ambiant, la tradition de gauche qui veut que «le peuple» est victime, spolié de […]

Lire la suite...

Bon Aïd par El-Guellil

14 octobre 2013

Commentaires fermés

Bon Aïd par El-Guellil

On ne m’a pas donné le salaire que je veux, je fais grève. On ne m’a pas octroyé un logement, je fais grève. Le patron nommé par la tutelle ne me plaît pas, je fais grève. On a, injustement, licencié un salarié spécialisé en congés de maladie, je fais grève. On veut liquider l’entreprise qui […]

Lire la suite...

Dévoration est nation par Kamel Daoud

14 octobre 2013

Commentaires fermés

Du martyr à la mâchoire. Juste pour la rime. Demain donc on va manger. Le regard fixe, la mâchoire lente comme la meule, les yeux farouches pour éloigner les autres prédateurs, le grognement sourd qui enferme le langage dans une seule syllabe et la nuque hérissée par l’inquiétude.

Lire la suite...

Chacun son tour par El-Guellil

13 octobre 2013

Commentaires fermés

Une légende urbaine, nous raconte qu’un vieil homme fragile s’en alla demeurer avec son fils, sa belle-fille, et son petit-fils de quatre ans. Les mains du vieil homme tremblaient, sa vue était embrouillée et sa démarche chancelante. 

Lire la suite...

Du Bouazizi au «Bouabdelazizi» algérien par Kamel Daoud

13 octobre 2013

Commentaires fermés

En gros, le plus gros des Algériens ont peur. Ils refusent le mouvement, le changement, le glissement. A la télé cela va mal chez les voisins. Tellement que les Algériens préfèrent vivre le monde selon l’ENTV :

Lire la suite...

Cause toujours par El-Guellil

12 octobre 2013

Commentaires fermés

Une grève pour l’augmentation des salaires. Grève pour le logement. Grève pour le travail. Grève du couffin. Vous n’avez qu’à manger, un jour sur deux. Si vous pensez que le pouvoir d’achat ne permet plus d’acheter,

Lire la suite...

Belmokhtar arrêté : il s’appelle Abdelghani Aloui, 25 ans par Kamel Daoud

12 octobre 2013

Commentaires fermés

Un cache-nez, un PC, un blog et une blague peuvent vous mener à la prison. Ce que Chadli n’a pas fait à l’époque de la SM, Bouteflika le fait à l’époque de la chaise roulante. Un jeune de Tlemcen,

Lire la suite...

Le grand murmure m’a dit par Kamel Daoud

10 octobre 2013

Commentaires fermés

Le grand murmure m’a dit par Kamel Daoud

«…Il a murmuré. Mais c’était indistinct. On n’a pas bien compris ce qu’il a voulu dire alors chacun a décrit l’éléphant selon soi, dans l’obscurité. L’un a dit qu’il va se représenter au quatrième mandat. D’autres ont juré qu’il a dit qu’il va prolonger l’actuel mandat.

Lire la suite...

Rire de tout par El-Guellil

10 octobre 2013

Commentaires fermés

Rire des handicapés. Ça ne se fait pas. Par contre, on a tout à fait le droit de leur rendre impossible l’accès à un bâtiment public ou à un transport en commun, ça me fait rire. Ils sont donc considérés comme ne faisant pas partie de la majorité des humains. 

Lire la suite...

Chroniques du pays du «bras» L’histoire du mouton qui a mangé l’acheteur

10 octobre 2013

Commentaires fermés

A Aïn Témouchent, dans les parages de la ville, un mouton a tué son acheteur. L’information est passée pour inaperçue et pourtant elle est majeure. Elle fait rire, pleurer (la famille du mort), fait rêver et peut être creusée ou analysée sans fin. 

Lire la suite...
12345...75

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...