RSS

Omar Benbrahim Retour vers la maison familiale. 2ème partie.

12 avril 2015

Omar benbrahim

Retour vers la maison familiale. 2ème partie.
En plus d’une fidélité à toutes épreuves, Black était un chien qui avait du…chien ! Susceptible et digne, la seule fois ou il s’est fait rabrouer vertement pour larcin par la grand’mère, qui en plus d’élever la voix l’avait menacé de son bâton, il bouda. Réfugié sur une rampe d’escalier, il refusa toute nourriture ni ne bût d’ailleurs, pas plus qu’il n’aboya ou fit ses besoins. Blackout total ! Quoique nous tentâmes pour du moins le nourrir, caresses, câlins, bises et bisous, l’un tirant par la queue l’autre par les oreilles, rien n’y fit, il ne bougea pas d’un iota. Sa sempiternelle larme de joie se transforme en larme de chagrin, le regard voilé, la narine inondée à force de renifler, il rentre la queue entre ses pattes arrières, s’assoit dessus, et têtu ne bronche plus. Quant à grand’mère, elle s’est sentie flouée. Comment avait-il osé, après tant d’années de bons et loyaux services, osé donc, pénétrer dans son arrière cuisine, comme le voleur qu’il était d’ailleurs, à l’instar des garnements qui vivaient sous son toit, ouvrir le réfrigérateur à l’aide de ses crocs, et mettre toutes les victuailles par terre. Incroyable ! Il aurait pu se contenter d’un morceau de viande. Non ! Il a tout saccagé. Qu’il boude s’il veut ! Je ne sais pas ce qui me retiens, n’était ce la peur de Dieu ( khouf rabi ), je lui mettrai une de ces tannées. Sale cabot ! Et ça a duré quarante et huit heures. Enfin revenu à sa bonne humeur habituelle, maugréant en aparté,  » ckoune el haycha  » ? qui est la bête de lui ou de moi ? elle s’en alla retrouver son brave ( ce n’était plus un voleur ) égaré occasionnel, et le ramena à de meilleurs sentiments, juste par le fait de sa présence. C’était la dernière fois que black remit les pieds à la cuisine. Toujours fidèle et prêt à pardonner. Les chats sont moins généreux et plus vindicatifs. Maurice, par exemple, un tigré gris blanc, sous prétexte qu’il n’avait pas connu sa mère était le préféré de grand mère malgré ses crises de folie passagère. Périodiquement, il griffait et mordait la jambe d’un des adultes, jamais les jeunes ou les petits, avant de détaler. A part la victime, tout le monde trouvait ça drôle, jusqu’au jour ou il mordit grand’père au sortir de l’ « odhou  » ( ablutions avant la prière ).Ce dernier, qui pourtant n’était pas un tendre, a envisagé de le faire piquer, par peur qu’il ne véhicule un jour la rage. C’était compter sans la vieille qui va retrouver Maurice, et s’adressant à lui comme à n’importe quel petit fils, elle lui conseille de rester planqué jusqu’à ce qu’elle puisse amadouer le vieux, ce qu’elle fit au bout de quelques jours. L’ingrat, pour la remercier, profita, lui qui était tout le temps aux aguets dans la cuisine, d’un instant d’inattention générale, pour piquer un gigot dans le frigo. Sitôt la vieille au courant, elle se saisît de Maurice, et alternant menaces et câlins, croyez moi ou pas, il la guida vers la buanderie où il avait garé le fruit de sa rapine. Cette fois ci il n’y coupa pas et il eut droit à une raclée dont il ne se souviendra malheureusement pour lui pas assez longtemps. Réfugié sur les toits, il bouda quarante et huit heures lui aussi, tout comme black avant lui, à la différence près que grand’mère, se sentant coupable, n’a pu le persuader de descendre avant, malgré ses suppliques. Il se tint tranquille assez longtemps encore avant de récidiver et les mêmes causes générant les mêmes effets, il reçut une autre dérouillée. Ce fût la dernière et il partit sans laisser d’adresse, on ne le revit plus jamais. Le chat est le plus indépendant et le plus fier des animaux domestiques, quoique tu en penses, il gardera toujours son autonomie, et si tu en as un, laisse lui un minimum de liberté si tu veux le voir heureux !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...