RSS

Monsieur Georges

27 décembre 2014

M. MOHAMMEDI

cnrc_840641_679x417… NOIR ET BLANC …
Monsieur Georges

Mustapha MohammediPublié dans Liberté le 09 – 03 – 2013

Je ne sais pas s’ils ont chopé la tremblote, mais nos commerçants, à quelques rares exceptions, ne tiennent jamais en place. Ils courent derrière le gain rapide, pressés, toujours pressés, et changent d’activité aussi vite qu’ils changent de chemise, uniquement pour coller à la tendance du moment. Plus elle est rentable et plus ils s’y accrochent. Si le poulet marche, ils sont les premiers à en vendre ; si la pizza fait un tabac, ils sont les premiers à en servir. Tenez, à Gambetta, au niveau du premier rond-point, un menuisier a transformé son atelier en magasin de fruits et légumes, passant ainsi du gros bois aux petits pois, et même au “chwa », puisqu’il propose aujourd’hui carrément sur le trottoir grillades et autres “melfouf » à la braise. J’ai vu une pâtisserie… à l’intérieur de laquelle des ouvriers cousaient des sofas marocains. Le propriétaire dans la précipitation ayant oublié d’enlever la dernière enseigne. On devrait interdire ce genre de transhumance qui ne fait honneur ni à la ville ni à son standing, d’autant que le nouveau maire semble ouvert à toutes les suggestions. Et quand je pense que sous d’autres cieux, une brasserie est devenue un patrimoine national, j’en reste sans voix. Construite en 1836 près de la gare Perrache àParis par un Alsacien du nom de Georges, cette auguste institution de la bière et du demi sert depuis plus de 170 ans choucroute et saucisse sans discontinuer. Elle en est arrive à 3200 plats/jour actuellement. Bref, on ne visite pas la capitale française sans faire un détour chez Monsieur Georges. Il paraît que des ministres de la IIIe République y avaient leurs petites habitudes. Les noms de Verlaine, Delacroix et Hemingway sont rivés sur des sièges pour rappeler aux touristes de passage que l’établissement a reçu en son temps le plus beau linge d’Europe.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...