RSS

Le thé contre l’épée

3 août 2014

Belles Histoires

images Un domestique, dans l’antique Chine, laissa  accidentellement tomber une goutte de thé sur le soldat  qu’il servait. Confus, il s’excusa, mais le soldat était  vexé : « Demain, chien, tu viendras te mesurer à moi.  je te donnerai une arme et l’on verra bien si tu es aussi  doué avec l’épée qu’avec le thé ! »

Le domestique n’avait bien sûr aucune expérience du  combat. Il alla donc demander conseil à un ami,  le maître Ketaïo.

Ce dernier l’observait alors qu’il servait le thé.  Il remarqua le front du domestique, parfaitement lisse,  et l’intense concentration qui se dégageait de tous les traits  de son visage alors qu’il faisait couler un mince filet de thé  dans les bols, sans qu’aucune goutte ne tombe à côté.

- « Demain, lui dit Ketaïo, tu devras tenir ton sabre au dessus  de ta tête, comme si tu étais prêt à frapper le soldat.  Regarde-le bien en face, avec cette détermination et ce calme  que tu atteins lorsque tu me sers le thé. »

Le lendemain, au petit matin, le domestique suivit les  conseils du maître. Le soldat était prêt à combattre mais il  se tint sur ses gardes : il observait le domestique, stable  sur ses appuis, serein. Il vissa son regard dans le sien et,  après un long moment, le soldat abaissa son arme, s’excusa  pour son arrogance et quitta les lieux sans se retourner.

Que nous apprend ce petit conte ?  Que dans la plupart des situations, le calme et la  concentration sont des atouts essentiels : vous ne résoudrez  peut être pas tous les problèmes ou les conflits avec  cette technique, mais vous forcerez au moins l’estime de vos  collègues ou de vos proches.

C’est le courage et la détermination du domestique qui  ont stoppé les ardeurs du soldat et non la technique du  sabre ou la violence.

« Si vous êtes perçu comme compétent et capable, vous serez  perçu comme un égal » L. Von Gruht

©2014 Club Positif de Christian Godefroy
http://www.cpositif.com

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...