RSS

LECONS FIN MONDIAL 2014 / Le mois d’après …

1 août 2014

Farid Talbi

Plus que lors des précédentes éditions, le mondial 2014  a donc souvent opéré comme le révélateur de la situation sociale  des nations en lice,  soudain mises sous :éclairage médiatique momentané, mais intense, n’épargnant ni les  zones naturelles d’ombre, ni les  obscurités   entretenues  in extremis en la circonstance   .
Donc pleine lumière,  pour nous permettre d’apercevoir  les unes de ces nations  apparemment dans le creux de la vague houleuse,  clamant un déni outrageux de la réalité. Ou comme pour discerner  d’autres participants, travestis de faux semblants et fards  grossiers, bien mal malséants, maquillés jusqu’au ridicule. Ou  plus rarement, entrapercevoir certains  participants   illuminés d’un éclat bienfaisant,  qui s’en cacheraient presque honteusement de l’exposition inopinée ,  plein soleil .
Le revoilà le miracle de notre foot, tant et si bien phénomène de société qu’il en afficherait  indifféremment, en disproportion gigantesque, des plus belles images d’Epinal , mais  également   les clichés des travers  les plus horribles !
 A la « j’menfiche  », envers   et contre tous.
Intéressons-nous  aujourd’hui à quelques situations inaccoutumées, qui ont suivi l’après mondial 2014,  souvent pleines d’enseignements. Qui sortent de l’information « flonflons » faisant rondement tourner les rotatives à fond la caisse et,  assumer la belle vie à moultes professions parasites d’écrivaillons, métiers de bonimenteurs fonctionnels de terrains ou de bureaux. Dans le gras de la bête .
Plus largement  charger au maximum  la perfusion au profit du reste du populo , consommateurs béats, comateux.
Donc deux semaines après le succès allemand, retentissant encore , le nom du président de fédération, celui du ministre des sport, du transport (avion des joueurs) ,de la jeunesse , des entraineurs adjoints de la sélection, du médecin, chauffeur de bus , tous ces gens là demeurent totalement inconnus des médias . Oui, ignorés , pas cités en Allemagne victorieuse de la belle manière  .
En Europe et ailleurs,  dans ce   cas,  tu te serais familiarisé jusqu’avec   les appellations des chattes les plus « minouchiantes » du staff ,  du premier  au dernier regroupement de la sélection    etc…etc…
Bizarrerie germaine.
Dans le laps de temps, les Brésiliens demeurent eux, sans voix. Pour nous expliquer le pourquoi du comment, ils se sont faits largement doublés, sur la gauche de la voie populaire rapide du foot spectaculaire, de ces voisins, pauvres mais dans le vrai , du Honduras, Uruguay, la Colombie , le Costas Rica .
Merci de la démonstration : écrabouillé par les congaciéros,  le carioca  totalement formé pour n’être  destiné qu’à l’export. si tu pige de quoi il en appert.   
Justement, parait que l’Argentine  a momentanément évité le piège. Pour avoir planché, à temps, sur quelques graves conséquences  à pratiquer l’élevage du poulet en batteries , aux lieu et place  du bio , naturellement maturé  , goûteux et performant !   
 Le temps, le terreau ,la culture sociale,  si tu vois le truc   du machin !  
Le rapport du foot à l’élevage « mondialiste » du poulet, on ne pige pas  bien le rapport ?  Sauf si nos vénérables vieux de la vieille, elle même cannibalisée, abusée le dos ,  nous en  causaient un brin  de leur réforme  scientifique-socialiste du pareil au même, bien que dans  un tout autre registre de numéro d’illusionnistes ,   bouffons.
Quoi d’autre ?
Anglais, Italiens, Espagnols, Portugais, semblent bien perplexes depuis une quinzaine. Aucune solution en vue pour échapper au foot mondial- fric , qui ne permet pas l’éclosion massive de talents à demeure , comme certains Sud-américains bien isolés, y sont parvenus en 2014 , à force de conviction et sacrifices . Ou comme Allemands ou Hollandais, qui  tiennent à leur école  populaire, opérante, de patience pour émerger régulièrement.
Or, comme la haute  compétition   du foot devenue spectacle  boursier  est la propriété des maitres du spectacle, reste plus qu’à transformer les gradins comme seul terrain d’enjeu publicitaire ou politicard rentable, la tribune officielle en lupanar de luxe de ces gens qui s’ennuient  d’un chez eux opulent. Espagne, France….  Et la boucle de la discrimination sociale  sera définitivement bouclée,  
Quoi d’autre mon  frère !
Revient sur une chaine télé  et sur le tapis,  le problème  numéro un, curieusement tronqué, épineux, des binationaux errants et oubliés.
Des jeunes formés  grossièrement dans d’autres pays  d’Europe que celui de naissance , et dont la majorité reste exclue  du système ( on a parlé de quotas ? ) , livrée à elle-même,  destinée à l’aventure personnelle, sur les routes du Schengen / circulation  . Et qui vont trimer sang et eau pour se refaire, encore jeunes, un talent, ailleurs sur le continent,  la fameuse flexibilité du travailleur  SDF au pays des lumières sociales.  Il est vrai,  trop souvent des gosses  librement soumis à la déperdition humaine et affres du libéralisme marchand bien  prospère . Et que le pays de naissance, européen,  prétendra récupérer de droit, seulement   une fois la  valeur affirmée ailleurs, gratos.
Libre circulation, libre destin de pros en clubs continentaux, et pourquoi pas libre choix de nationalité sportive intra Europe, sur la base de critère professionnels, puisque le foot d’ici bas est devenu un métier de spectacle de gradins plus que de terrain. ?
Il y a de quoi fiche le tournis à l’UEFA la FIFA avec ce genre d’interrogation de sous dev’.  La mienne, de profane.
Dans cet ordre d’idées, autre truc savamment ficelé à la sortie du mondial ,  un machin qui nuit au foot autrement. Sélectionner des jeunes  binationaux uniquement à l’occasion accessoire, juste  pour les priver à vie d’une autre sélection nationale effective, c’est  de la fumisterie mon ami . Comment ont été cassés Nasri, Benarfa, M’villa , Rami , au meilleur de leur art , parfaitement , au lieu de les laisser l’exprimer  ailleurs et en mieux, c’est une forme spécieuse d’esclavage  qui ne dit pas son nom , écrémage kleenex   !  
Voilà, le mondial  2014 n’en finit pas de nous les asséner  sur l’occiput, à retardement, des vérités  qui tendent à nous rappeler ce football  des loisirs populaires innocents, réservés aux hommes en quête de bonheur propre  .
Ces pratiques  qui ont porté quelques unes des grandes espérances du siècle .
Farid Talbi  

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...