RSS

Un point c’est tout par El-Guellil

21 novembre 2013

El-Guellil

Ils étaient là depuis el fajr. Croyants et doutants, de leurs billets, des fois que la contrefaçon fasse ses façons. Car on est à l’ère de l’imprimante laser. Tiens cela ne vous rappelle rien le laser. Yaaaaak, vous avez déjà oublié quand un faisceau avait imprimé, sur un écran nuageux, Allah. Allah leur pardonne. Moi jamais. 

Ils sont là, branlant leur même aalam. Maak yal khadra. Oubliant pour un moment maak yal khodra, et les marchés de quartiers et les spéculateurs. Il faut qu’ils gagnent. Un zéro au moins. Les zéros derrière les prix… ce n’est pas un score. Et les prix du soccor, ne font pas monter le taux de glycémie. « il n’a pas aligné la bonne équipe ». Mais c’est toujours la même équipe qu’on a eue, depuis la dépendance alimentaire. Répond le politicien. Mais bon ce n’est qu’une envolée politicarde. Le reste se joue sur le terrain. Il y a un arbitre, un juge de touche, des touches de balles assassines pendant dix ans. Disons que c’est la recon… con… con…. ciliation, nana.,.. nationale disait le bègue historien. Rien de rien. Ils ne regrettent rien.

Elle s’est faite la réconciliation hier, mais avec le drapeau national. Le croissant n’était plus qu’un accompagnateur de petit déjeuner et l’étoile ne représentait pas le galon frimeur sur des épaules large. Le peuple s’est réapproprié son vert, son blanc et retrouve les couleurs de la joie, même éphémère. Imaginez-vous cette même population si défaite il y a eu. A …yayaye …ail.

Les trompette ont fait oublier les tromperies quotidiennnes. Le voile a sauté les femmes ont dansé à visage découvert et en pleine rue. La mixité spontanée s’est imposé sans loi ni décret. Le temps de la fête. L’expression populaire s’est extériorisée, et toute la masse du service d’ordre avec tous les effectifs qu’on recrute paraissaient insignifiant. Peuple, c’est le nom qu’il faut donner à la démocratie.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...