RSS

Chroniques du pays du «bras» L’histoire du mouton qui a mangé l’acheteur

10 octobre 2013

Chroniques


A Aïn Témouchent, dans les parages de la ville, un mouton a tué son acheteur. L’information est passée pour inaperçue et pourtant elle est majeure. Elle fait rire, pleurer (la famille du mort), fait rêver et peut être creusée ou analysée sans fin. 
Dans le monde sauvage de la préhistoire, on tue le fils à la place du Mouton. C’est le sacrifice de l’homme pour le Dieu. Dans le monde d’Ibrahim et des monothéistes, on tue le mouton à la place du fils.
C’est le sacrifice du mouton pour l’homme. Mais c’est la première fois que c’est le mouton qui tue le père et attriste le fils. C’est la post histoire, entre l’histoire et la préhistoire. Comment est-ce arrivé ? On ne sait pas. Un accident, une imprudence racontent les journaux. Le mouton a sacrifié le père de 60 ans avec un coup de corne une semaine avant la séance de Arafat en Arabie Saoudite, avant la date de l’Aïd, avant le rite. C’est le père qui a acheté sa mort. On imagine un peu la triste suite et le dilemme. Que va faire la famille pour l’enterrement du mort ? Egorger ce même mouton ? En acheter d’autres que lui va regarder en souriant ? Et que faire du mouton tueur ? L’égorger serait l’accepter. Le jeter serait le libérer. Le libérer dans la nature serait le récompenser. Et le manger serait lui pardonner. Que faire alors d’un mouton qui a tué le père quelques jours avant la fête et la joie ? Que manger ? Quel gout aura la viande et quel souvenir va rappeler le sang aux enfants ? Vie cruelle pour cette famille des douars de Aïn Témouchent.
L’histoire est fascinante et le sera pour longtemps. On ne sait pas comment s’appelle le mort mais il serait encore plus symbolique s’il s’appelait Ibrahim. Cela sonnera le début d’un nouveau mythe fondateur. Celui qui illustre comment on est revenu au commencement de l’histoire, avant le fils, le mouton et le père, à l’époque où c’était l’animal qui tuait l’éleveur. Mais pour les autres moutons ?
C’est toujours la même vieille histoire. Le mouton, avant d’être mangé vous mange. Il vous laisse l’os sur la peau pour vous donner la viande de la sienne. Il vous égorge avant que vous l’égorgiez et il vous dévore avant que vos enfants ne le fassent pour lui. Vous le manger trois jours, il vous mâche pendant onze mois. Une vieille histoire algérienne entre achat et pouvoir d’achat. Salaire et rites. Cela a donné des blagues algériennes, des traditions religieuses des trafics de frontières et aujourd’hui un mort sur le dos du mouton, à cause du mouton.
Cela dure depuis toujours le combat entre l’algérien et le mouton. Parfois, selon les saisons, les sécheresses ou les rappels de salaires, l’algérien gagne. Parfois c’est le mouton qui gagne qui s’en sort vivant sauvé par son prix. Mais à Aïn Témouchent, c’est la première fois que le mouton tue son acheteur. Mauvais signe des temps. Condoléances à la famille du défunt car cela reste une histoire triste.

Par: Ihssen Belabbès

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...