RSS

Achat par El-Guellil

25 septembre 2013

El-Guellil

C’est une correspondance de Omar, un ami qui me demande de partager cette histoire touchante. Mais à défaut de la partager «en virtuel», je vous la transmets noir sur blanc. 

Un jour, un homme revenant du travail très tard, fatigué et agacé, trouva son fils de 5 ans à l’entrée de la porte.

«Papa, je peux te poser une question ?»

«Qu’est-ce que c’est ?», répondit l’homme.

«Papa, combien tu gagnes par heure ?»

«Ce n’est pas ton problème… Pourquoi une question pareille ?», répondit l’homme d’une façon agressive.

«Je veux juste savoir. S’il te plaît, combien tu gagnes par heure ?»

»Tu sais quoi ? Je gagne 12 dinars par heure !»

«Ah !…», répondit le garçon, avec sa tête vers le bas. «Papa, prête-moi seulement 6 dinars…»

Le père était furieux. «C’est pour cette raison que tu demandais cela?…Penses-tu que c’est comme ça que tu peux obtenir de l’argent pour acheter des jouets ? Vite au lit, dans ta chambre. Je travaille durement chaque jour pour de tels enfantillages ?» Le garçon, restant silencieux, entre dans sa chambre et ferme la porte. L’homme assis devient de plus en plus nerveux sur les questions de l’enfant. Comment ose-t-il poser ce genre de questions juste pour gagner de l’argent ?

Une heure plus tard, l’homme se ressaisit et se dit : «Peut-être qu’il avait vraiment besoin d’acheter quelque chose avec ces 6 dinars et après tout, ce n’est pas dans ses habitudes». L’homme alla à la chambre du gamin et ouvrit la porte. «Tu dors, mon fils ?», demanda l’homme. «Non papa, je suis éveillé», répondit le gamin.

»Je pense que j’ai été trop dur avec toi mon fils. J’ai eu une journée très dure, à telle enseigne que je me suis déchargé sur toi. Voici les 6 dinars que tu as demandé». Le petit tout souriant s’écria : «Oh, merci papa !»

L’homme a vu que le gamin avait déjà de l’argent et commença à se fâcher de nouveau.

Le garçon comptait son argent doucement, puis regarda son père. «Pourquoi voulais-tu plus d’argent si tu en avais déjà ?»

«Papa, c’est parce que je n’en avais pas assez», répondit le gamin.

«Papa, maintenant j’ai 12 dinars. Puis-je acheter une heure de ton temps ?

«Je te donne douze dinars, je t’achète papa une heure de ton temps. S’il te plaît, arrive demain une heure avant à la maison. J’aimerais dîner avec toi».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...