RSS

Toit et moi par El-Guellil

21 septembre 2013

El-Guellil

Ça y est ils vont pouvoir convoler en justes noces. Cela fait des ans que la demande en mariage a été faite. L’heureuse candidate aux épousailles a trouvé son heureux prince charmant. Les deux sont diplômés chômeurs. Mais ils se débrouillent. Quelques petits contrats à temps partiel par-ci, quelques petites affaires par-là. Leur compte en banque ne cesse de gonfler, il est plein de « je t’aime, moi non plus ». Elle ne cesse de lui dire « je ne peux pas vivre sans toi, marions-nous ». Il ne cesse de lui répondre c’est réciproque « moi, je ne peux pas vivre sans toit, avec toi ». Ils vont pouvoir donc convoler en justes noces. Night in white satin ! 

Les deux se sont empressés de s’inscrire pour l’acquisition d’un trois pièces AADL, en attendant la pièce montée. Elle est heureuse. Il est heureux. Mais les parents ne sont pas dupes. Concernant l’AADL, c’est un piège à nigauds. Disent-ils. Ils trouvent que c’est «la trouvaille géniale». Ceux qui n’ont pas de gîte habiteront le temps d’un rêve le site de l’AADL, en s’y inscrivant, pour en sortir un jour penauds. Les vrais acquéreurs sont déjà connus, ils n’avaient même pas besoin de s’inscrire. Sinon comment s’expliquer que les gestionnaires de cette boîte à toits n’ont pas pensé créer un site d’inscription pour chaque wilaya? Non, ils préfèrent l’embouteillage. C’est la politique de la queue leu leu qui règne dans leurs têtes encombrées, c’est elle qui dicte leur action… qui mènera à la création d’une commission de tri, puis une commission d’étude des dossiers pour aboutir à une commission… sonnante et trébuchante qui ira dans la poche de quelques courtiers de l’administration. Les mécontents pourront déposer un recours, une autre commission siégera, le processus sera ainsi ralenti, ralenti… jusqu’à l’oubli total.

Entre-temps, des ministres sauteront, des fusibles péteront et on imaginera d’autres formules avec beaucoup de AAAA et des ailes pour mieux voler. Et le petit peuple, lui, attendra, il habitera dans un autre «inchallah» construit par les architectes de la langue de bois… je bois un verre à votre santé, un bon vert… paraît que ça calme, ça aide aux minutes de silence qui précèdent les années de bruit. Peut-être que vos prénoms vous porteront chance, Zahera et Zohir attendront leur Zhar. Viendra-t-il, viendra-t-il pas ?

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...