RSS

Des primes de foot par El-Guellil

10 septembre 2013

El-Guellil

Le foot, ça n’a jamais été mon truc. Quoiqu’il m’arrive de botter en touche lorsque ça m’énerve. D’ailleurs je n’ai jamais compris pourquoi on aligne onze gosses d’un côté et onze de l’autre, pour se disputer un ballon, alors qu’il aurait été plus simple de leur donner un ballon chacun… et qu’on en finisse. C’est du spectacle diriez-vous. Hé oui, c’est qu’on n’a pas la même notion du spectacle. De loin, je préfère les représentations d’où l’on sort enrichi, nourri de culture ou d’esthétique. En quoi un pénalty est un spectacle, et un arbitre traité de tous les noms d’oiseau peut-il l’être ? En quoi un bus caillassé et des joueurs blessés peut-il être un spectacle ? 

Qu’est-ce qui me pousse à parler de ces carrés de défenses et ces lignes d’attaques ? C’est les primes de match. Dernièrement un dirigeant de club a promis 200.000 dinars à chaque joueur pour battre l’adversaire. Un autre faisant dans la surenchère propose à ses poulains 300.000 dinars pour une victoire et on en est qu’à la troisième journée du championnat des kouajrjia… Qu’adviendra-t-il quand les équipes joueront l’accession ou la rétrogression ? El guirra. Gagner par n’importe quel moyen. Coûte que coûte. Se battre jusqu’à ce que mort s’ensuive. Et des morts après les rencontres opposant les chasseurs de primes, il y en a eu, ce n’est pas l’actualité qui va nous démentir.

Il y a de quoi se poser des questions. D’où sort tout cet argent ? Toutes les saisons footballistiques, les clubs n’arrêtent pas de se plaindre. Difficultés financières, manque de subvention, absence de l’aide de l’Etat et que sais-je encore. Pourtant les footeux sont achetés à des prix qui défient tout entendement. Ils ont une prime de signature et un salaire mensuel, il y a de quoi demander aux services des impôts de s’y intéresser au lieu d’aller mettre sous pression des industriels qui créent des richesses…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...