RSS

Histoires vraies Meurtre pour un livret de famille Lounès Benredjal

7 septembre 2013

Lounès Benredjal

Histoires vraies  Meurtre pour un livret de famille Lounès Benredjal dans Lounès Benredjal livret-de-famille-226x300Publié dans Info Soir le 11 – 08 – 2003

Précipitation

Dès que la nouvelle tombe, Khaled monte dans sa voiture et démarre en trombe.
Il manque même de renverser une vieille dame, ainsi qu’un gamin. Les voisins le suivent du regard se posant moult questions.
Sa femme et ses enfants, postés à la fenêtre, retiennent leur souffle. Le vrombissement anormal du moteur attire l’attention de tous.

D’habitude Khaled conduit sagement, ce n’est pas un fou du volant, mais aujourd’hui, il doit se passer quelque chose dans sa tête.
En quelques secondes, il disparaît dans un nuage de poussière. Khaled se dirige à tombeau ouvert, vers la ville voisine, située à une dizaine de kilomètres.
Dans un crissement de freins effroyables, il s’arrête devant un immeuble. Il monte les escaliers quatre à quatre.

Arrivé au troisième étage, il ouvre violemment la porte d’un appartement et s’y engouffre, en vociférant :

«Où est Nabila ? Où est-elle ?» Avant qu’on ne lui réponde, Nabila lui dit :

«Je suis là, et je ne veux plus te voir, sors de chez moi !». C’est alors que Khaled en furie, dégaine un pistolet et lui tire dessus à plusieurs reprises. Il ne s’arrête d’appuyer sur la gâchette, qu’une fois le chargeur vide.

Son oeuvre macabre accomplie, Khaled, qui tenait toujours dans la main, l’arme du crime, redescend à toute vitesse et redémarre à vive allure.
Quand la famille et les voisins se rendent compte de l’ampleur des dégâts, Khaled est déjà loin.
Et quand les services de sécurité arrivent avec les pompiers, il n’y avait plus rien à faire.

La pauvre Nabila était criblée de balles et était passée de vie à trépas presque sur le coup. Khaled se constitua prisonnier et expliqua aux enquêteurs les raisons de son geste.

Agé de 32 ans, Khaled était marié et père de trois enfants. C’était un agent, membre des services de sécurité. C’est lors d’un contrôle nocturne, qu’il fit la connaissance de la plantureuse Nabila, âgée de vingt-cinq ans, et divorcée depuis peu.
En deux temps, trois mouvements, ils se lièrent d’amitié et d’amour. Khaled cacha, pendant deux ans, à Nabila qu’il avait une femme et des enfants, mais un jour le pot aux roses fut découvert.

Verte de rage, Nabila le somme d’officialiser leur relation, sinon elle irait tout raconter à sa femme légitime avec des preuves à l’appui.

Ayant plus d’un tour dans son sac, elle lui vola sa carte d’identité ainsi que son extrait de naissance. Elle substitua la photo de Khaled par celle d’un ami à elle, et flanquée de deux témoins «professionnels» elle inscrit le mariage à la mairie, et se fait délivrer un livret de famille.
C’est ce livret de famille qui causa sa perte.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...