RSS

CONTE KABYLE – TAMACAHUT

7 septembre 2013

1.Contes

  L’hiver, le soir venu apportait le temps de la veillée. La mère ou la grand-mère autour du foyer transportait les enfants de la maisonnée  à  travers maintes histoires où se côtoyaient  l’ogresse, le bon, le méchant, les animaux…  qui leur apprenaient d’une manière ludique certaines règles de la vie, une certaine morale, un mode de vie, des leçons à tirer de ces contes.
Ces derniers offrent  la possibilité aux enfants de s’identifier aux personnages et parfois de trouver des solutions ou réconfort par rapport aux problèmes qu’ils rencontrent.
La femme qui contait, savait faire vivre son histoire par les intonations de sa voix et ses gestes et ainsi suspendait à ses lèvres son jeune auditoire.
C’est aussi une  façon de transmettre la langue kabyle, les traditions. Comme l’évoque Idir dans sa chanson «  a baba inouba » : les enfants auprès de la vieille s’instruisaient des choses d’antan.
Le mot vieille en Afrique n’a pas la même connotation que chez nous, derrière le mot vieille  c’est le respect, le savoir, la sagesse. La parole des anciens est référence. D’ailleurs il est une citation bien connue, issue du continent africain : «  un vieux qui meurt c’est une bibliothèque qui brûle »
La narratrice s’installait  près du kanoun, les enfants étaient près d’elle  sur un tapis de laine  fait maison, dont le métier à tisser n’était guère loin de là où se déroulait le rituel du conte.
« la formule magique » est lancée et le conte peut commencer.
La vie des femmes kabyles étaient rythmées par diverses croyances et superstitions. Dans le domaine du conte, il est un rituel de  prononcer une phrase qui annonce le début du conte pour expulser les puissances surnaturelles et de le conclure par une autre phrase «  magique »  pour quitter le domaine du conte.
A noter que les contes ne sont racontés que l’hiver à la tombée de la nuit, jamais le jour. Cela fait partie des croyances et superstitions des femmes kabyles. Lorsque la conteuse prononce sa formule sacrée au début et à la fin du conte, les enfants lui répondent toujours.
Le temps des veillées se perd peu à peu avec la télévision, les jeux sur consoles… et les histoires sont du temps passé, la société évolue. Mais comme on dit il faut savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va.   Cependant les parents ou enfants lisent ou écoutent  les contes sur d’autres supports.
Phrases formules  d’introduction du conte :
« A macaho, tellem chao ! » « que mon conte soit beau et se déroule comme un long fil » «  Que je vous conte une histoire, Dieu fasse qu’elle soit belle, longue et se déroule comme un fil  !»
«  Machaho, tellem chao ! que mon conte merveilleux soit beau et narré comme une longue ceinture très bien tissée ! (référence aux ceintures de laine que portent les femmes kabyles sur leur robes)
Phrases formules de la fin  du conte :
« Mon conte est comme un ruiseau, je l’ai conté à des Seigneurs »
«  Mon conte merveilleux court de rivière en rivière, je l’ai raconté  à des enfants, que Dieu maudisse le chacal et nous bénisse »

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...