RSS

Histoires vraies Mon voisin, ce satyre Lounès Benredjal

6 septembre 2013

Lounès Benredjal

Publié dans Info Soir le 29 – 08 – 2003

Brutalité

Ne l’ayant pas laissé aller jusqu’au bout, il l’a menacé de l’étrangler.Abdelkrim, âgé de huit ans, rentre en pleurs chez lui.
Il est pieds nus et tient d’une main son pantalon défait. il se blottit contre son père et lui raconte son calvaire. Son père a de la peine à le croire, tellement les faits semblent invraisemblables. Que lui est-il donc arrivé ?

C’est à 19 heures précises que Yahia frappe à la porte de la famille d’Abdelkrim. Yahia est un voisin de longue date, il est marié et père de trois enfants, avec une gentillesse infinie, il s’adresse au père en ces termes :

«Je m?excuse, cher voisin, de frapper à ta porte, mais mon incommensurable besoin de cigarettes est le plus fort ! Et seul un fumeur comme toi peut me comprendre. J’ai oublié d’en acheter et je n’aime pas quémander. Comme mes enfants ne sont pas là, je demande la permission d’envoyer Abdelkrim au kiosque du quartier pour m’en acheter !».

Le père de Abdelkrim n’y voit aucun inconvénient et autorise son gamin à aller acheter des cigarettes pour le voisin. Ce genre de service est quotidien et cela se produit dans toutes les villes et tous les villages d’Algérie. Ce village du sud ne fait pas l’exception.
Une heure après sa sortie, le petit Abdelkrim n’était pas encore rentré chez lui. Son père commence à s’inquiéter, mais décide de temporiser car la nuit n’est pas encore complètement tombée. Quelques instants plus tard, le gamin rentre en courant comme s’il avait le diable aux trousses et raconte tout d’un jet :

«Au lieu de m’envoyer au kiosque, comme il le prétendait, Yahia m’a fait entrer dans sa chambre et m’a ordonné d’enlever mon pantalon.

Devant mon refus de m’exécuter, il a fermé à clef la porte. M’étant mis à crier, il m’a bâillonné avec sa main gauche, tandis que de sa main droite, il a défait mon pantalon et m’a fait des attouchements obscènes.

Ne l’ayant pas laissé aller jusqu’au bout, il m’a menacé de m’étrangler. Avant qu’il ne mette ses menaces à exécution, il est sorti de la chambre et a fermé la porte derrière lui.

Comme je connaissais très bien les lieux, vu que je joue avec ses enfants, je suis monté sur un tabouret se trouvant dans la chambre et je me suis enfui par une petite lucarne donnant directement sur la cour intérieure, j’ai escaladé le mur d’enceinte et j’ai pris la poudre d’escampette avant qu’il ne ‘en rende compte !»
En ouvrant la porte de la chambre, Yahia s’aperçoit avec stupeur que sa proie lui a échappé. Se doutant que le gamin allait l’accuser, il prend la fuite en escaladant, lui aussi, le mur d’enceinte.

Le père de Abdelkrim s’introduit chez Yahia, le cherche pour l’abattre, en vain. De guerre lasse, il se fait délivrer un certificat médical et se rend chez les gendarmes pour porter plainte contre l’agresseur de son fils.

De peur de se faire lyncher par la population, Yahia préfère se rendre aux autorités. Arrêté, il fut déféré au parquet et placé sous mandat de dépôt en attendant son procès.

, ,

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Histoires vraies Mon voisin, ce satyre Lounès Benredjal”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Prendre la poudre d’escampette
    Signification : S’enfuir Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française du XIV ème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque. Dans le langage argot ,…
    http://www.expressions-francaises.fr/expressions-p/1666-prendre-la-poudre-descampette67.html
    Prendre la poudre d’escampette
    Signification : Filer, s’enfuir Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui remonte à la fin du XVII ème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque….
    http://www.expressions-francaises.fr/expressions-p/634-prendre-la-poudre-descampette.html

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...