RSS

Histoires vraies La fuite Lounès Benredjal

6 septembre 2013

Lounès Benredjal

Publié dans Info Soir le 02 – 09 – 2003

Dérive

A 15 ans, la jeune fille a déjà beaucoup de frasques à son actif.Il est treize heures dans ce quartier populaire d?une ville de l’est du pays. Habituellement paisible, ce quartier est animé par une agitation bruyante.

En effet, deux femmes sont en train de se crêper les chignons.
Elles s’insultent, vocifèrent et échangent des coups avec hargne. Quelle mouche les a donc piquées ?

Pour le savoir, il faut remonter à la genèse des faits. L?une des deux est venue d?une autre ville et elle a une fille qui s’appelle Razika, à peine âgée de quinze ans. Ses frasques lui donnent pourtant une apparence plus âgée.
Razika est, en effet, une fille très précoce. Depuis quelques mois, elle fréquente assidûment son cousin, Mounir, âgé de 20 ans.
Désertant l’école très tôt, elle a été envoyée par sa mère chez une proche parente pour apprendre à faire la cuisine.
Mais avant que le «stage» ne se termine, elle fait des siennes. C’est ainsi qu’un jour, profitant de l’absence de sa parente, partie acheter des denrées alimentaires, elle a trouvé l’occasion rêver pour séduire Mounir. Ce jour-là, il n’y avait personne à la maison, tout le monde était au travail ou à l’école.
Si Mounir était là, c’était uniquement dû au hasard, normalement il devait se trouver sur les lieux de son stage.
C’est l’absence du professeur qui a fait qu’il est revenu à la maison pour piquer un somme.
Mais avant qu’il ne tombe dans les bras de Morphée, il écarquille les yeux en voyant Razika s’exhiber devant lui en tenue légère.
Mounir répond à la flamme de Razika et, ce qui devait arriver arriva ! Depuis ce jour, les deux jeunes prennent goût aux jeux interdits. Leurs rencontres se font très souvent de nuit, quand tout le monde a cédé au marchand de sable. Le «stage» terminé, Razika rentre chez elle, mais quelques jours plus tard, elle est prise de nausées et d’envies. Son ventre commence à enfler. Elle essaye de cacher son état en mettant des robes amples, mais sa mère n’est pas dupe.
Elle s’est aperçue que sa fille ne lui demande plus des serviettes hygiéniques depuis quelque temps, et cela lui met la puce à l’oreille.
Dès qu?elle l?interroge elle passe aux aveux : «Oui, maman c?est vrai, je suis enceinte, mais cela n’est pas de ma faute, c’est Mounir qui ma forcée à lui céder !»
La pauvre mère n’en revient pas. «espèce de p… lui dit-elle, à ton âge, tu fais des choses comme ça, c’est incroyable !»
Revenue de ses émotions, la mère décide de régler à l’amiable le problème avec sa parente, mais faute d’entente elles s’accusent mutuellement et se traitent de tous les noms d’oiseaux.

Quand Mounir apprend ce qui s’est passé entre sa mère et la mère de Razika, il fugue du domicile familial et quitte le pays pour l’Italie, pays où il se trouve peut-être encore à l’heure actuelle.

, , , ,

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

4 Réponses à “Histoires vraies La fuite Lounès Benredjal”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Tomber dans les bras de Morphée »

    Signification

    S’endormir.

    Origine

    Dans la mythologie grecque, Morphée, dieu des rêves, est le fils d’Hypnos, dieu du sommeil et de Nyx, déesse de la nuit. Il est souvent représenté par un jeune homme tenant un miroir à la main et des pavots soporifiques de l’autre. Il donne le sommeil en touchant une personne avec ses pavots. Il lui donne également des rêves pour la nuit. Les bras étant symbole de sécurité mais aussi de force, on comprend pourquoi cette image est restée pour désigner une personne qui dort profondément.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Etre dans les bras de Morphée »

    Signification

    Etre endormi profondément.

    Origine

    Dans la mythologie grecque, Morphée, dieu des rêves, est le fils d’Hypnos, dieu du sommeil et de Nyx, déesse de la nuit. Il est souvent représenté par un jeune homme tenant un miroir à la main et des pavots soporifiques de l’autre. Il donne le sommeil en touchant une personne avec ses pavots. Il lui donne également des rêves pour la nuit. Les bras étant symbole de sécurité mais aussi de force, on comprend pourquoi cette image est restée pour désigner une personne qui dort profondément.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Mettre la puce à l’oreille
    Signification : Expression française signifiant éveiller, alerter l’attention d’une personne par un détail d’apparence anodin, une confidence troublant sa sérénité en laissant prévoir un danger. Origine : Afin de déterminer les origines de « metrre la…
    http://www.expressions-francaises.fr/expressions-m/814-mettre-la-puce-a-loreille.html
    METTRE( AVOIR) LA PUCE A L’OREILLE
    METTRE( AVOIR) LA PUCE A L’OREILLE : Cette expression française se définit par une attention éveillée,la méfiance et le fait de mettre cette puce à l’oreille fait allusion à éveiller l’attention ou la méfiance . La valeur de cette expression française…

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    [ EXPRESSION ]
    « Le marchand de sable est passé »

    [ SIGNIFICATION ]
    Les enfants ont sommeil (ou devraient avoir sommeil), il est l’heure de les coucher.

    [ ORIGINE ]
    Voilà un homme vraiment très altruiste : comme le Père Noël, mais beaucoup plus souvent que lui, il passe dans les foyers y distribuer quelque chose sans même en attendre une compensation quelconque.
    Dans quel but ? Quel est son dessein ? Est-il réellement désintéressé ? Ne s’intéresse-t-il pas trop aux enfants ? Peut-on avoir confiance en lui ?
    Ce n’est pas en lisant la suite que vous le saurez parce que j’ai une grande révélation à vous faire : contrairement au Père Noël, le marchand de sable n’existe pas !

    A la fin du XVIIIe siècle, on disait « avoir du sable dans les yeux » pour dire qu’on avait sommeil ou les yeux qui piquaient sous l’effet de la fatigue.
    Et c’est même dès le XVIIe, qu’un personnage imaginaire qui vient jeter du sable dans les yeux des enfants est utilisé pour représenter le sommeil.
    Furetière (Lien externe), à la même période, écrit d’ailleurs : « Le petit homme leur a jeté du sable dans les yeux ».

    [ COMPLEMENTS ]
    C’est en 1963 que, grâce à l’imagination de Claude et Christine Laydu, le marchand de sable apparaît pour la première fois sur les écrans de télévision, accompagné sur son nuage blanc d’un gros Nounours qui va s’occuper, pendant de nombreuses soirées, de coucher Nicolas et Primprenelle (Lien externe).

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...