RSS

«Ça se tram mal» par El-Guellil

26 août 2013

El-Guellil

Oran, un samedi de foot. Les rencontres sont programmées à partir de 18 heures. Celle d’aujourd’hui oppose Chlef au Mouloudia. Khatini el bola, mais l’ambiance, que tu le veuilles ou non, t’interpelle. Ils sont venus, les fans de Chlef, d’une pierre deux coups, passer un week-end et assister à la rencontre. Renfort de police. Des fourgons sur tout le trajet qui mène au stade. Guirra ou spectacle, on ne sait plus. Mais, à ce spectacle, on est habitué. Le phénomène foot, le fou phénomène n’arrête pas de faire des émules. Opium. Depuis l’ère du temps les joutes entre gladiateurs ont attiré la plèbe, il s’agissait de vie ou de mort et de qui sont les plus forts. Là en foot, c’est le résultat et le score, mais toujours qui est le plus fort. Il n’est pas rare que les nuls après un nul, prolongent la rencontre sioufa à l’appui. Nous revoilà plongés dans l’arène des gladiateurs. Sauf qu’en ce premier samedi de foot, il y a une nouveauté. La ligne du tramway passe à proximité du stade du 19 Juin. Elle relie place d’Armes – Es-Senia. Grande était la surprise des usagers de ce nouveau moyen de transport. Aucune rame n’arrive. Les tableaux d’affichage des horaires ne savaient où donner de la tête. Des horaires de passage affichés en caractère rouge de honte, clignotaient des mensonges. Tous les arrêts étaient bondés de monde. Et les bus, qui d’habitude travaillaient à peine, s’en sont donnés à cœur-joie. « El moualfa khir mettalfa » criaient les receveurs à chaque arrêt.            Renseignement pris, le tramway était bloqué à quelques centaines de mètres du stade. Galou belli el moudiria a eu peur des jets de pierres, ou d’un envahissement de supporters mécontents. Galou belli, c’est une panne et les rouama nous ont fourgué n’importe quoi. Galou belli celui qui est habitué au trab ne peut pas emprunter le tram. Mel koul mokh une réflexion.

On se demande maintenant s’il faut arrêter le tram à chaque rencontre de foot, ou arrêter le foot pour laisser le tram y’foot !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...