RSS

El khedma par El-Guellil

25 août 2013

El-Guellil

Jour de repos ! Le réveil est bâillonné. Les chefs oubliés. Farniente se profile à l’horizon. En toute quiétude. C’est autorisé ce jour-là. Le patron, lui, est inquiet de cette journée chômée. Une perte sèche. Les salariés sont ravis de cette liberté hebdomadaire. La reconnaissance de leur labeur. La possibilité de casser un rythme infernal. Une liberté reconnaissante en sorte. En économie, le travail est un facteur de production. Il est fourni par des employés en échange d’un salaire. Le marché du travail est l’endroit où des actifs rentrent et sortent. Dans notre inconscient, le travail désigne l’effort. Le salaire. Parlons-en. Il est au centre du travail mais est tabou aussi bien pour le rémunéré que le rémunérant. Combien ça coûte vraiment le travail. Par rapport à quoi on juge qu’un travail vaut telle ou telle compensation ? Le marché, nous répond-on. Ce fameux marché. Il paraît que c’est la même logique que les coûts des fruits et légumes pratiqués par les marchands. Plus il y en a, moins on les vend cher. Donc, si on est nombreux à vouloir travailler, du coup, les emplois pourraient manquer. Les places deviennent chères. C’est ça, il faut mettre au chômage un grand nombre d’entre nous pour garantir sa place. Tout cela devient compliqué. C’est pourquoi, nombreux sont ceux qui refusent cette course à la place. On n’y comprend pas grand-chose. Par contre, on sait qu’il n’y a pas de travail. Un travail où l’effort n’aurait pas sa place a du mal également à imposer le salarié sérieusement. Dans sa famille, dans son quartier, dans la société tout court. Comme si on devait absolument souffrir pour valoir en tant que travailleur. On a tous besoin de repos mais faut-il avoir du travail…

Que veux-tu être demain fiston ? Je veux être heureux, père !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...