RSS

Chroniques animalières

19 août 2013

1.Contes, Ahmed Ben Alam

Chroniques animalières  dans 1.Contes ahmed-benalam-
Le journaliste traverse toute une galerie de bestioles, au travers desquelles il explore la détresse algérienne des années 1990, et, à chaque fois, avec un regard nouveau. 
C’est l’histoire d’un journaliste qui s’apprête à effectuer un sondage sur les malheurs qui frappent l’Algérie. Sondage qu’il souhaite mener… auprès de la population animale. Et pour ce faire, il sollicite les services d’une guezana (voyante). Après avoir écouté les recommandations de la sorcière, il accepte, par le truchement d’un mystérieux breuvage et d’une formule magique, de se lancer dans un jeu de rôles animaliers. Et ceci, au risque de ne plus jamais pouvoir recouvrer sa forme originelle.
Ce court portrait d’un journaliste aux méthodes pour le moins extravagantes est, en fait, le synopsis de L’animal qui dort en moi, recueil de contes signé Ahmed Ben Allam (éditions Anep, 2002), lui-même journaliste, dont la plume a traversé plusieurs périodes de la vie médiatique algérienne. Ici, il traverse toute une galerie de bestioles, au travers desquelles il explore la détresse algérienne des années 1990, et, à chaque fois, avec un regard nouveau.
Première station : une modeste famille de Birkhadem, qu’il observe avec des yeux de chat, et dont le patriarche veut obliger ses deux petites-filles à porter le hidjab, après qu’on eut égorgé deux sœurs du côté de Saoula pour avoir refusé le mariage d’agrément (zaouadj el mouta’a).
Prochaine destination, la Mitidja, où il se voit confier la délicate tâche de surveiller une villa sous les traits d’un berger allemand. Mission difficile pour un vigile qui a pour seule artillerie des crocs et quelques griffes pour protéger son maître contre des hordes de terroristes en puissance. Dans la séquence “mare au canard”, l’ambiance est plus douce. A priori. L’auteur partage, en joyeux barboteur, la solitude d’un jeune chômeur. Un chômeur, comme il y en a beaucoup dans notre pays.
C’est-à-dire avec bac plus deux en poche. Sadek est fiancé depuis des lustres à sa cousine.
Pas de boulot, pas d’argent, pas de maison. Impossible de passer à l’acte. C’est au détour de ce sentiment d’impuissance que le reporter prend, de son côté, conscience que sa démarche est biaisée. “Au départ, je voulais faire une enquête sur ce que pensent les animaux de la situation que traverse l’Algérie. Or, en fin de compte, je suis attiré par ce que font les humains… Jusqu’à ce jour, je ne suis arrivé à faire parler aucune bête.” Mais, pour l’auteur il n’est pas question de s’arrêter en si bon chemin. Et c’est ainsi que les petites chroniques des drames ordinaires de l’Algérie se suivent et ne se ressemblent pas.
À cette constante près que le ton est toujours le même : candide et enfantin. Le doute n’est donc pas permis.
Ahmed Ben Allam a réussi à réveiller l’animal qui dort en lui. Mais ne semble pas, en revanche, détenir ce précieux billet retour. Et c’est ici que se situe le centre de l’intrigue. Réussira-t-il à revêtir son enveloppe humaine ? Cela fait partie des mille et un risques du métier.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...