RSS

L’autre traitement du cancer

19 août 2013

Non classé

Jeudi 25 Juillet 2013

Par Zouhir MEBARKI

Le père de la thérapie du cancer à base de mégadoses de vitamine C par voie intraveineuse, le professeur américain Thomas Edward Levy sera à Alger en septembre prochain. Les praticiens qui ne croient pas à cette thérapie doivent saisir cette occasion pour le confondre…

Le sujet que nous avons choisi, aujourd’hui, n’est pas pour plaire aux laboratoires du médicament. Ni à leurs obligés qui sont nombreux dans le milieu médical. Il s’agit de thérapie du cancer. Ou plutôt de médicaments du cancer. Sur le marché ils coûtent de plus en plus cher, atteignant même des sommets impensables. Il n’est pas dans notre intention de critiquer tel ou tel médicament, nous n’en avons pas la compétence mais il est du domaine public que, dans cette spécialité précisément, le ou les médicaments qui guérissent n’existent pas encore. On parle plutôt de survie. Ce qui veut dire que tout ce qui est administré aux malades aujourd’hui, l’est à titre expérimental. Au stade actuel de la recherche, toutes les thérapies sont bonnes à prendre. Elles «cohabitent» toutes sans problèmes. Sauf une qui reste indésirable, voire même combattue parce qu’elle dérange trop d’intérêts. Des chercheurs internationaux ont découvert que les tumeurs cancéreuses «répondaient» bien à la vitamine C en mégadose et par voie intraveineuse. Jusqu’à 75% des tumeurs diminuent de moitié selon l’oncologue portoricain, Victor Marcial. Depuis quelques années, la bataille fait rage entre partisans de la vitamine C et ses adversaires. Il faut dire que les laboratoires spécialisés dans le médicament pour cancéreux font figure de «diamantaires» dans le marché des produits pharmaceutiques. Les prix affichés par leur production atteignent des sommets inimaginables. Et cette vitamine C qui ose venir déranger leur quiétude. D’où le silence sur toute information ayant trait à cette vitamine. Nous avons testé cet «embargo».
Le 31 janvier dernier, nous avions rapporté pour la première fois l’information diffusée par l’APS sur les bienfaits de la vitamine C dans la thérapie du cancer. Quelques journaux nationaux ont fait de même. Aucune réaction n’a été signalée dans le corps médical algérien. Ni pour ni contre. Silence radio. On avait l’impression qu’une consigne leur avait été donnée. Comme dans toute corporation, il y a des médecins courageux qui ne baissent pas les bras comme ceux de la Société algérienne de nutrition et de médecine orthomoléculaire (Sanmo). Ce sont eux qui, les premiers ont donné l’information sur cette nouvelle thérapie. En réaction au silence de janvier dernier, ils remettent «le couvert» et reviennent à la charge. Les 20 et 21 septembre prochain, ils organisent un séminaire à Alger. Au menu de ce séminaire figure une conférence du Pr américain Thomas Edward Levy. Qui est-il? «C’est le père de la thérapie du cancer à base de mégadoses de vitamine C par voie intraveineuse. Ceux qui veulent s’informer ou se former seront les bienvenus. Ceux qui doutent ou ne croient pas à cette thérapie, seront également les bienvenus lors de cette conférence pour exposer leurs avis, leurs arguments ou leurs questions…», répond le Dr Ilyès Baghli le président de la Sanmo. Et d’ajouter sur un ton de défi: «Le train de la médecine orthomoléculaire en Algérie a pris le départ.» Ce qui veut dire que plus rien ne pourra empêcher la médecine algérienne d’être au diapason de la recherche dans le monde entier. Nos malades ne peuvent être les otages de quiconque. Ils ont le droit de savoir. Leurs familles aussi. Et pour montrer sa détermination à frapper fort cette fois, le Dr Baghli nous fait part du programme de la Sanmo pour les 9 prochains mois. Après le Pr Lévy ce sera au tour du Pr autrichien George Birkmayer de venir donner son avis sur la vitamine C et le cancer. Ensuite, c’est le Pr japonais Atsuo Yanagisawa qui est prévu à Alger en janvier prochain pour une conférence sur le même thème. Lui succédera un autre Américain, le Dr Ron Hunninghake qui laissera la place, en mai prochain, au docteur hollandais Gert Schuitmaker. Comme on peut le constater, les membres de la Sanmo sont décidés à briser les tabous et sortir comme ils disent «de la médecine post-coloniale pour indigènes». Il faut en effet dépoussiérer le système par lequel fonctionne la médecine algérienne actuellement. Pour lui permettre l’accès à la médecine universelle. Pour lui permettre aussi de se régénérer en se débarrassant de toutes formes de conflits d’intérêts qui la gangrènent et la «statufient». Pour lui permettre, enfin, de s’ouvrir au monde sans complexes. Et tenir informés les malades du cancer et leurs familles sur les travaux des chercheurs internationaux. Comme ceux qui travaillent sur la vitamine C. Il faut briser le monopole qui séquestre les cancéreux algériens. Pour eux nous donnons l’adresse du site de la Sanmo: www.orthomoleculaire.org. A toutes fins utiles!

,

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...