RSS

Youm aïd par El-Guellil

10 août 2013

El-Guellil

Le pain, compromis par le syndicat du khbizness, était disponible partout chez tous les revendeurs, et les boulangeries n’étaient ouvertes que pour eux. Heureusement qu’il se trouve des camarades boulangers non syndiqués qui se sont fait un point d’honneur de faire fonctionner leurs fours rotatifs. Mais chose étrange, ceux qui n’ont pas servi de pain pour cause de personnel étaient ouverts pour vendre leurs friandises et profiter du gâteau jusqu’à la fin. Jusqu’à épuisement de leur pâte. 

De l’autre côté du marché, les légumes ont déserté pour laisser place aux fruits dont les prix alignés à hauteur du mercure reflétaient toute la rahma des commerçants. Aïd moubarak oua M’barak. Mais pour rester quelque peu positif, on n’omettrait pas de souligner que pendant cet aïd, il n’y a pas eu de problème de transport. Est-ce l’effet tramway ou non ? L’essentiel, on a pu bouger aisément et les vivants ont pu rendre visite à leurs morts dans tous les cimetières que l’on n’entretient plus fréquemment. Mzia. Des clowns ont même été rendre visite aux malades et égayer la fête des enfants hospitalisés. Ils leur ont offert des bonbons, car les bonbons, c’est bon. Chose étrange, les conducteurs d’automobiles ont retrouvé une courtoisie absente pendant un mois. La priorité à droite faisait de la politesse au stop et le sens interdit retrouvait son sourire. Tfadhal khouya, khouya aïdek moubarak, koul sanaa vous serez fi khir. Aucun klaxon, ni trompette, ni bras d’honneur, ni regard assassin. Si, quand même, des regards assassins, il y en a toujours sur les routes. Sans couvercles, c’est, dit-on, pour que nos chauffeurs ne perdent pas leur vigilance et réflexe. Il faut qu’ils puissent éviter au dernier moment n’importe quel obstacle. L’essentiel, on a passé un bon ramadhan, pas trop chaud, pas trop cher avec des programmes télé qui nous ont gavé de… publicité.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...