RSS

les infidèles

LE PROPHETE MOHAMMED SAWS ET SES COMPAGNONS AUXQUELS IL A RECOMMANDE DE NE PAS RECOURIR A LA VIOLENCE,A REAGIT DE LA MÊME FAÇON AU SEIN MÊME DE LA « KAABA »LORSQUE LES ARABES COREICH INFIDELES A L’ISLAM,ONT PENETRE DANS CE LIEU SAINT POUR VIOLER LA PRATIQUE DE CETTE NOUVELLE RELIGION. A CE SUJET:LA SORATE « DES INFIDELES »LUI A ETE REVELEE D’ALLAH PAR LA VOIX MEME DE L’ANGE GABRIEL AINSI CONCUE: » O VOUS LES INFIDELES ! JE N’ADORE PAS CE QUE VOUS ADOREZ ET VOUS N’ETES PAS ADORATEURS DE CE QUE J’ADORE .JE NE SUIS PAS ADORATEUR DE CE QUE  VOUS ADOREZ A VOUS VOTRE RELIGION A MOI MA RELIGION.CORAN SORATE 109
LES INFIDELES.MOHAMMED SAWS NE FUT’IL PAS,DEJA, UN DEMOCRATE ? DANS UNE AUTRE VERSION MOHAMMED SAWS A ETE INSULTE MAIS LORSQUE SES COMPAGNONS ONT REAGIT,IL LEUR A DIT:MOI,J’AI RIEN ENTENDU …DE APAR CE GESTE N’A T’IL PAS EVITER LA DISCORDE ?

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “les infidèles”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Au nom d’Allah le Miséricordieux le Très Miséricordieux.
    Dis: O infidèles! (1) Je n’adorerai point ce que vous adorez, (2) pas
    plus que vous n’adorerez ce que j’adore. (3) Je n’ai jamais adoré ce que
    vous adorez, (4) et vous n’avez jamais adoré ce que j’adore. (5) A vous,
    votre religion. A moi, la mienne (6).
    Al-Hareth Ben Jabla rapporte: «J’ai demandé : «O Messager de
    Dieu, apprends-moi quelques choses à dire avant de dormir?» Il me répondit: «Quand tu vas te mettre au lit, récite: «Dis: O infidèles» car elle
    est une immunité contre le polythéisme» ( Rapporté par Ahmedÿ1K
    Jaber, de sa part, a dit que le Messager de Dieu -qu’Allah le
    bénisse et le salue- récitait cette sourate et la sourate de «La pureté
    du dogme» après avoir accompli la circumambulation autour de la
    Ka’ba.
    Cette sourate constitue, certes, un désaveu de ce que font les
    idolâtres où qu’ils se trouvent. Mais elle a été adressée en particulier
    aux Qoraïchites qui avaient appelé le Messager de Dieu -qu’Allah le
    bénisse et le salue- à l’adoration des idoles une année et eux d’adorer
    son Seigneur l’année suivante. Dieu lui révéla cette sourate ert lui
    ordonnant de désavouer complètement le culte des polythéistes.
    «Je n’adorerai point ce que vous adorez» comme idoles et pierres
    dressées. «Pas plus que vous n’adorerez ce que j’adore» qui est le Dieu
    Unique et qui n’a pas d’associés. «Je n’ai jamais adoré ce que vous
    adorez, et vous n’avez jamais adoré ce que j’adore» votre culte je ne le
    pratiquerai plus et je le désavoue, car je n’adore que Dieu comme il se
    doit en suivant ce qu’il m’a ordonné de faire en vue d’obtenir Sa
    satisfaction et d’être agréé de Lui. Quant à vous, ô incrédules, vous ne
    suivez du tout les enseignements de Dieu et Ses lois, mais vous avez
    inventé quelque chose de votre propre gré, comme Dieu a dit ailleurs:
    «En tout ceci, vous ne faites que suivre vos propres goûts et penchants» [­
    Coran LIII, 23]. C’est pourquoi la parole de l’Islam consiste à attester
    qu’il n’y a d’autres divinités que Dieu et que Mouhammed est Son
    Messager. On ne peut y parvenir qu’en suivant ce que Mouhammed –
    qu’Allah le bénisse et le salue- a apporté comme vérité.
    «A vous, votre religion. A moi, la mienne» Libre à vous de
    persévérer dans votre culte, quant à moi, je ne suivrai jamais ce que
    vous m’appelez à suivre dans ce qui me reste à vivre, pas plus que
    vous n’adorerez ce que j’adore. Les linguistes Arabes ont précisé que
    ceci constitue une affirmation tout comme Dieu affirme que le bonheur
    est proche du malheur quand II a dit: «A côté de l’échec, il y a le succès»
    [Coran XCIV, 5). En voilà trois interprétation à son sujet.
    - La première est celle que nous venons de dire.
    - La deuxième est celle de Boukhari et d’autres exégètes qui ont
    précisé que les premiers versets se rapportent à un fait déjà passé
    dont le sens est le Suivant: «Je n’ai pas adoré ce que vous avez
    adoré, pas plus que vous n’avez pas adoré ce que j’ai adoré» et les
    derniers se rapportent au futur: «Je n’adorerai pas ce que vous
    adorerez, et vous n’adorerez pas ce que j’adorerai».
    - La troisième est une affirmation catégorique qu’aucun ne suive le
    cuite de l’autre.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...