RSS

A ma mère par El-Guellil

9 août 2013

El-Guellil

Oui je sais, je me salis en mangeant…, j’ai de la difficulté à m’habiller…! Nssit peut-être, souviens-toi des heures que j’ai passées à t’apprendre toutes sortes de choses quand tu étais petit… Rani nkharref la même chose des dizaines de fois, ne m’interromps pas ! Ecoute-moi ! Quand tu étais petit, tu voulais que je te raconte la même histoire, soir après soir, jusqu’à ce que tu t’endormes. Et je l’ai fait, ouélla nssit ? !Si je ne me lave plus aussi souvent sous la douche, ne me réprimande pas et ne me dis pas que c’est une honte. Nssit, amala souviens-toi combien d’excuses je devais inventer pour te faire prendre un bain quand tu étais petit…

En voyant mon ignorance vis-à-vis des nouvelles technologies, ça te fais rire, mais laisse-moi plutôt le temps de comprendre… Je t’ai appris tant de choses…, bien manger…, bien t’habiller…, bien te présenter…, comment confronter les problèmes de la vie…, sûrement nssit !

S’il m’arrive à l’occasion de manquer de mémoire ou de ne pas pouvoir suivre une conversation…, laisse-moi le temps nécessaire de me souvenir…, et si je n’y parviens pas, ne deviens pas nerveux et arrogant…, car le plus important pour moi, c’est d’être avec toi et de pouvoir te parler !

Si je refuse de manger, ne me force pas ! Je sais très bien quand j’ai faim et quand je n’ai pas faim. Quand mes pauvres jambes ne me permettront plus de me déplacer comme avant…, aide-moi de la même manière que je tenais tes mains pour t’apprendre à faire tes premiers pas. Ma tensach, essaie de comprendre qu’à un certain âge, on ne vit plus vraiment ! On survit simplement !

Un jour, tu comprendras que malgré toutes mes erreurs, j’ai toujours voulu ce qui était le mieux pour toi et que je préparais le terrain pour quand tu seras grand…, ma tensach…

Tu ne dois pas te sentir triste, malheureux ou incompétent face à ma vieillesse et à mon état. Tu dois rester près de moi, essayer de comprendre ce que je vis, faire de ton mieux comme je l’ai fait à ta naissance…

Aide-moi à marcher…, aide-moi à terminer ma vie avec amour et dignité…

-Non je n’ai pas oublié maman, ma snitch, je t’aime mère…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...