RSS

C’était l’été Jacques PRÉVERT Recueil : « Fatras »

7 août 2013

Jacques PRÉVERT

C’était l’été  Jacques PRÉVERT Recueil : C’était l’été

Jacques PRÉVERT
Recueil : « Fatras »

C’était l’été
L’été était arrivé.
Alors Adam sourit à Ève et
lui arracha sa peau de bête.
La dépouillant, l’écorchant,
il la découvrit nue et fut agréablement surpris,
comme s’il ne l’avait jamais vue ainsi.
Et Ève lui dit :
» Je suis belle comme je suis,
je le sens, le ressens, je le sais
et pourtant je ne l’ai pas appris.  »
Et Adam comprit
qu’elle n’avait pas la mort dans l’âme
mais la vie dans le corps et le corps dans la vie.
Et ils furent éblouis par le plaisir
et le sang fut lavé par l’amour.
La Beauté n’était pas imaginaire,
c’est pourquoi de nos jours
elle se promène encore sur la terre.
Premier test des amants

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

13 Réponses à “C’était l’été Jacques PRÉVERT Recueil : « Fatras »”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Dans chaque église…
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »

    Dans chaque église,
    il y a toujours quelque chose qui cloche.
    Bien sûr, des fois,
    j’ai pensé à mettre fin à mes jours,
    mais je ne savais jamais par lequel commencer.
    S’il n’y avait que sept merveilles du monde sur la terre,
    cela ne vaudrait pas la peine d’y aller voir.
    Moi, fonctionnaire de la vie,
    je touche mon salaire et de jour et de nuit;
    l’heure me paie,
    les années me ruinent et déjà me remercient.
    Fort heureusement,
    chaque réussite est l’échec d’autre chose.
    Il n’y a pas de problème,
    il n’y a que des professeurs.
    Comme cela nous semblerait flou,
    inconsistant et inquiétant
    une tête de vivant,
    s’il n’y avait pas une tête de mort dedans.
    Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Dans ses deux mains…
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »
    Dans ses deux mains
    sous ma jupe relevée
    j’étais nue comme jamais

    Tout mon jeune corps
    était en fête
    des cheveux de ma tête
    aux ongles de mes pieds
    J’étais une source qui guidait
    la baguette du sourcier
    Nous faisions le mal
    et le mal était bienfait.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Et c’est un autre été
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »
    … Et c’est un autre été,
    et Vénus se promène dans une allée du bois.
    Elle tient un sphinx en laisse.
    Il a collier Hermès.

    Une main au volant,
    un plaies-et-bosse file le train à Vénus,
    au ralenti.
    « Tu l’entends, dit Venus à son chien,
    il parle de l’amour comme s’il avait gardé les cochons avec lui…
    Encore un qui sort de Science Peau,
    sans avoir jamais rien compris.
    » Allez ! Du vent !
    » On serait dans de beaux draps,
    l’amour, ce con et moi.
    » Du vent ! »
    Cramoisi, le dragueur de haut charme obéit et disparaît,
    assis, enfoui dans son cuir de Russie.
    Venus écoute un instant
    les rock-hennissements des quatre-vingts naseaux de la Maserati
    et puis, ivre de vivre, en riant aux éclats, presse le pas
    Et le sphinx la suit.
    Ce soir, il couchera peut-être sur son petit tapis.
    Mais si l’amour, sans frapper,
    entre chez Venus comme chez lui,
    il regagnera sa niche,
    il ira se planquer sous le lit.

    Premier test des amants

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Être ange c’est étrange
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »

    Être Ange
    C’est Étrange
    Dit l’Ange
    Être Âne
    C’est étrâne
    Dit l’Âne
    Cela ne veut rien dire
    Dit l’Ange en haussant les ailes
    Pourtant
    Si étrange veut dire quelque chose
    étrâne est plus étrange qu’étrange
    dit l’Âne
    Étrange est !
    Dit l’Ange en tapant du pied
    Étranger vous-même
    Dit l’Âne
    Et il s’envole.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    Il n’y a pas de problème…
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »

    Il n’y a pas de problème
    Il n’y a que des professeurs.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  6. Artisans de l'ombre Dit :

    Je n’écris pas sur les oiseaux…
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »

    Je n’écris pas sur les oiseaux,
    je n’écris pas sur un cage,
    j’écris sur du papier posé sur une table.
    Je n’écris pas sur les oies en lettres capitoles,
    je n’écris pas non plus au courant de la plume des oiseaux,
    j’écris au raturant de la plume d’un stylo.
    Les chiens ont soif

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  7. Artisans de l'ombre Dit :

    Je suis heureuse
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »

    Je suis heureuse
    Il m’a dit hier
    qu’il m’aimait
    Je suis heureuse et fière
    et libre comme le jour
    Il n’a pas ajouté
    que c’était pour toujours.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  8. Artisans de l'ombre Dit :

    Je vous salis, ma rue
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »

    Je vous salis ma rue
    et je m’en excuse
    un homme-sandwich m’a donné un prospectus
    de l’Armée du Salut
    je l’ai jeté
    et il est là tout froissé
    dans votre ruisseau
    et l’eau tarde à couler
    Pardonnez-moi cette offense
    les éboueurs vont passer
    avec leur valet mécanique
    et tout sera effacé
    Alors je dirai
    je vous salue ma rue pleine d’ogresses
    charmantes comme dans les contes chinois
    et qui vous plantent au coeur
    l’épée de cristal du plaisir
    dans la plaie heureuse du désir
    Je vous salue ma rue pleine de grâce
    l’éboueur est avec nous.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  9. Artisans de l'ombre Dit :

    Mangez sur l’herbe…
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »

    Mangez sur l’herbe et dépêchez-vous
    Un jour l’herbe mangera sur vous

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  10. Artisans de l'ombre Dit :

    Pourquoi dire des monstruosités à un monstre…
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »

    Pourquoi dire des monstruosités à un monstre ?
    Est-ce utile et gentil pour lui ?
    C’est terrible d’être un monstre sans le savoir
    Mais comment un monstre peut-il se débrouiller
    pour vivre heureux sachant ce qu’il est ?
    Pourquoi l’avoir renseigné ?
    Pauvre monstre
    Il est bien gentil pourtant
    Tu ne le connais pas

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  11. Artisans de l'ombre Dit :

    D’un coeur trop ferhane pour un coeur trop mezyene batakwa melyene pour 1 aid plein d’imene j’ai le plaisir de te dire « Aid Fitr Moubarak Said »

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  12. Artisans de l'ombre Dit :

    Quand le rêveur revient à la vie

    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »

    Quand le rêveur revient à la vie
    la vie parfois lui sourit
    Plus souvent lui règle son compte
    et le congédie.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  13. Artisans de l'ombre Dit :

    Quand va la vie est un collier
    Jacques PRÉVERT
    Recueil : « Fatras »
    Quand va la vie est un collier
    chaque jour est une perle
    Quand va la vie est une cage
    chaque jour est une larme
    Quand va la vie est une forêt
    chaque jour est un arbre
    Quand va la vie est un arbre
    chaque jour est une branche
    Quand va la vie est une branche
    chaque jour est une feuille

    Quand va la vie c’est la mer
    chaque jour est une vague
    chaque vague est une plainte
    une chanson un frisson

    Quand va la vie est un jeu
    chaque jour est une carte
    le carreau ou le trèfle
    le pique le malheur

    Et quand c’est le bonheur
    les cartes de l’amour
    c’est le cul et le coeur.

    Adonides

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...