RSS

Rire et Takbir par Kamel Daoud

1 août 2013

Kamel Daoud

Jour 345. Lu ce matin encore: des Européens se convertissent à l’islam à Relizane. L’auteur de l’article est de bonne foi sur la foi. Mais il est comme le reste du pays: un Européen converti à l’islam est une victoire (de Badr) sur Koreich. Ce n’est pas le cas d’un Tchadien qui se convertit à l’islam. Le premier est une reconnaissance. Le second ne fait que sauver sa peau ou la décolorer. Ensuite ? Ensuite la suite: les Européens le font «à cause du bon comportement des Algériens» qui semblent incarner l’utopie de cette religion Et grands amateurs de l’autodérision et fervents de la lucidité sur soi, tous on a ri: internautes, lecteurs et philosophe assis. L’argument est risible, non pas parce que nous sommes les pires des peuples, ni parce que nous sommes les meilleurs, mais parce que ce genre de myopie a augmenté le volume d’hélium de notre vanité nationale depuis des décennies. La capacité à s’auto-tromper persiste donc et se double par une myopie de la conscience sur son éthique religieuse fictive. Cela confesse ce crime que les religions ne confessent pas souvent: l’ethnocentrisme, l’amour de la suprématie, le sentiment de la sélection et de l’élection. «Dieu nous a parlé les derniers, nous sommes les meilleurs». Valables pour tout les monothéistes et les autres.

Ensuite, l’autre argument: les convertis le font pour faciliter leur mariage avec les femmes algériennes. Cela se rapproche plus de la réalité que du mythe naïf. Cela est vrai, cela se fait et les candidats ont compris: donner aux gens locaux ce qu’ils veulent croire et prendre ce que l’on veut. Un internaute regarde cependant cette histoire d’amour qui passe par les cieux comme salle d’attente: dès que la conversion est constatée, le certificat obtenu, le candidat épouse puis s’en va en «laissant la femme et l’islam sur place».

Et là, on aboutit à ce qui semble étonner certains: le dossier administratif prouvant que le converti est désormais musulman. Il existe et on ne le sait pas quand on est musulman de souche. Pour ce faire, il faut deux témoins, un imam, une mosquée puis le dossier est transmis à la police pour enquête et au ministère des Affaires religieuses qui décidera et délivrera le document qui donne droit à la visite à La Mecque (interdite aux non-musulmans) aux codes juridiques locaux en matière d’héritage par exemple. Cela heurte la sensibilité, la notion de liberté de foi et la liberté de conscience face au Dieu de son choix qui seul valide la foi.

Et c’est donc par des cris de victoire sur on ne sait quelle défaite intime et persistante que chaque fois est saluée une conversion, d’Européens surtout et d’Occidentaux, à l’islam. Reste la phrase de «à cause du bon comportement des Algériens», source de ces conversions. Car là, un autre internaute a posé la question importante et courageuse que l’on n’ose pas poser: combien sont-ils à «sortir» de l’islam à cause du «bon comportement des Algériens» ? Trêve cependant car c’est de l’humour. Le drame est dans ce qui est occulté: la liberté de choisir. Les gens du monde sont libres de devenir musulmans, mais ceux qui font le chemin inverse, chez nous dans notre univers, sont encore des apostats, passibles de mort, mal vus et souvent jugés et traînés dans les tribunaux. Et c’est cela qui choque encore plus car il est répété partout «point de contrainte en religion».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...