RSS

Sauver l’Education par Hakem Bachir *

29 juillet 2013

Contributions

Fait inédit dans les annales du baccalauréat : pour s’insurger contre l’introduction de questions dont le sujet « n’a pas été révisé par certains candidats trompés par les réseaux sociaux », des milliers de candidats à cet examen décisif (filière lettres et philosophie) ont protesté , créant une anarchie ayant perturbé le déroulement des épreuves dans des centres d’examen de plusieurs wilayas. Sauver l'Education par Hakem Bachir * dans Contributions trans

Alors que tous les médias, syndicalistes, administrations société civile se mobilisent pour dénoncer des cas de fraude au bac général, per sonne n’entend parlé d’un autre BAC pour sauver le bac en Algérie. Une tricherie générale a suivi ces actes de protestation. La manifestation de colère s’est faite dans certains cas « de façon très violente », qui dénoncent la fuite en avant de la tutelle.

La question que se pose tout le monde c’est comment et pourquoi on est arrivé à ce stade de tricherie générale ,tout enseignant ,parent d’élèves ,élèves ou simple citoyen à qui vous poserai cette question rira et vous dira que cela a commencé depuis longtemps et que cette année n’est qu’un aboutissement car l’impunité et la fraude qui sont monnaies courantes au niveau de la société viennent d’atteindre l’éducation et le bac seul examen encore crédible au niveau national .

Comment en sommes nous arrivés là :

*La première raison est sans doute la démission des parents qui ne cherchent qu’à voir leurs enfants réussir quelque soit le prix. Après avoir accepté pour leur enfant un seul échec possible l’examen du baccalauréat et cela avec la complicité de tout le monde: administration, enseignants et tutelle les voilà aujourd’hui demandés plus, ils demandent l’impunité pour la fraude et la souplesse lors de la cet examen. Le résultat s’est répercuté sur leurs enfants qui refusent aujourd’hui de ne pas pouvoir répondre à un sujet car après avoir fraudé depuis les trois années de leur cursus secondaire dans l’impunité ils sont arrivés à menacer leurs enseignants même à l’arme blanche pour frauder. La fraude est maintenant justifiable à tous les niveaux.

*La deuxième raison est la tutelle qui a toujours faiblie devant tous les caprices des élèves d’abord en instaurant un seuil des programmes interminables et un choix de sujets non pédagogique. A ces derniers, la tutelle a dressé des lois comme le refus de l’exclusion de l’élève même si ce dernier est perturbateur, les conseils de discipline se font de plus en plus rares ou inexistant. A l’intérieur des établissements, nous voyons circuler tous les maux de la société tel que les cigarettes, les armes blanches, les drogues, des tenues vestimentaires non conformes avec la complicité des parents qui refusent tout reproche à leur enfant, les élèves circulent en écoutant de la musique même en classe et tout cela avec la bénédiction de l’administration et de la tutelle , la discipline a disparue car on a confisqué le devoir pédagogique à l’enseignant. Les enseignants n’ont plus les moyens de contrôler leurs élèves. Dans les établissements nous assistons à des classes sélectionnées où l’on trouve dans chaque établissement des classes dites classes de fils d’enseignants alors qu’en réalité on ne trouve pas uniquement des enfants de professeurs mais aussi ceux des notables villes et villages.

*La troisième raison est les cours particuliers un phénomène qui au lieu d’aider à développer l’éducation est devenu une gangrène à l’éducation car mal exploité par l’élève lui même et le parent. Aujourd’hui l’élève a beaucoup plus confiance aux cours particuliers non contrôlés qu’à son professeur à l’école et toujours avec la complicité du père. Je ne veux pas ici développer les méthodes mesquines et les conditions de ces cours que tout le monde connait.

*La quatrième raison est l’enseignant celui ci est toujours accusé car c’est le noyau faible de l’éducation et sur qui tout repose. Si les résultats sont bons c’est grâce à l’administration s’ils sont mauvais c’est à cause de l’enseignant. Mais où commence et s’arrête sa responsabilité. Ces dernières années nous avons assisté à une ségrégation de classes et de professeurs donc certains profs héritent de classes difficiles d’autres non. Tout le monde vous dira qu’il est impossible de donner un enseignement correct à des classes de plus de 40 avec un niveau souvent faible ou moyen. Donc c’est dans des conditions désastreuses que l’enseignant exerce son métier sans aucune assistance car aujourd’hui il est souvent insulté, agressé et malmené par des devoirs administratifs que la tutelle peut s’en passer. Aujourd’hui l’enseignant est lancé dans le bain sans aucune formation et le résultat s’est ressenti cette année avec l’augmentation de la violence dans l’éducation comme ce fut cette année.

*La cinquième raison est l’élève celui ci a été éduqué à ne pas connaitre l’échec et pour réussir tout les moyens sont bons car il est issue d’une société où la corruption, la fraude et l’impunité est un fait quotidien car c’est un non événement. Alors comment peut-on inculquer à cet enfant les devoirs et les droits. Pour les droits c’est devenu un champion mais en ce qui concerne les devoirs il les refuse, il trouve comme excuse les représentants du peuple qui ne les appliquent pas et vivent dans l’impunité. Ainsi la tricherie générale du bac cette année en sera la preuve puisque l’impunité pourra être appliquée là aussi.

*La sixième raison est la réforme de l’éducation appliqué sans aucune étude ni de moyens adéquat pour sa réussite comme des classes à moins de 25 élèves et des pc et des calculatrices programmables à chaque élève ajouté à cela la non formation des enseignants ainsi que le manque de moyens à ces derniers pour s’acquitter correctement de leur fonction.

Aujourd’hui la situation est compliquée et chacun doit se remettre en cause car nous sommes tous responsables au moins par notre silence. L’éducation crie au secours et c’est la moelle épinière de toutes les sociétés développés donc n’hésitons pas sur les moyens et investissant au moins une fois en l’homme.

L’une des premières priorités et de revoir et satisfaire les revendications légitimes sur le statut particulier de l’Education.

La seconde priorité est celle de la réforme ainsi que celle du baccalauréat.

La troisième c’est de rendre la pédagogie à l’enseignant seul apte à enseigner et éduquer.

La quatrième est de refonder le système éducatif.

La cinquième est de combattre l’impunité dans tout le pays.

* Professeur de mathématiques au lycée Colonel Lotfi d’Oran.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...