RSS

Recyclage par El-Guellil

27 juillet 2013

El-Guellil

Les séminaires de vulgarisation foisonnent. Les rencontres entre spécialistes se multiplient. On n’arrête pas de parler de la gestion des déchets. Chaque organisme s’y met. De la santé aux communes, en passant par ceux qui ont en charge l’environnement. Tables rondes, exposés carrés. Rencontres et séparations en ne laissant que quelques déchets dans les assiettes de sucreries servies en la circonstance. 

Pourtant la gestion des déchets est fort simple. Les déchets d’Oran ont besoin de travail. Les déchets d’Oran en ont marre de vivre l’oisiveté, adossés aux murs salis par les affiches des campagnes électorales qui promettent des monts et accaparent les merveilles. Les déchets ont en assez de voir le passe-droit rouler, à tombeau ouvert, dans des carrosses hors prix. Et des bâtisses pousser hors normes sur des espaces verts. Les déchets refusent de voir des programmes qui leur sont destinés, détournés par des «Ché». Les déchets ont été éjectés des écoles en perpétuelle réforme. Il est vrai que quelques déchets ont été récupérés et recyclés dans «l’industrie plastique» et les prometteurs de paradis. Affaire boumba. Le résultat, on le connaît, même qu’on se demande, actuellement, par quel bout prendre la réconciliation avec les déchets de nos managers politiques. D’autres déchets ont été contraints à l’exil… Les découverts dans les cales de la clandestinité meurent en mer, balancés par-dessus bord, servent à nourrir le poisson, qu’on importe congelé pour nourrir la détresse des mères. Les déchets se défoncent à la colle et à l’alcool. Les déchets vivent, sous vide, à dix dans un minuscule appartement. Les déchets n’ont que des lois pour rêver à loisir. Les déchets messieurs les «Ché» peuvent être un bon terreau, un fertilisant. Hélas, ils sont abandonnés à l’air libre, ils fermentent, ils fomentent… Et c’est ainsi que le terreau… risme.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...