RSS

On n’a pas idée par El-Guellil

26 juillet 2013

El-Guellil

 « Non khouya, elles sont fermées». Il ressort aussi vite qu’il est entré. D’un pas pressant, il pénètre dans un autre établissement, «Allah ghaleb, justement il y a le plombier qui est en train de nous réparer une fuite». Le voyant rouge s’allume et l’urgence est signalée. Il ose un hôtel, «Je suis mzayar, cousin, est-ce que…».     Le réceptionniste n’attend pas la fin de sa phrase pour lui signifier que c’était réservé pour la seule clientèle de l’hôtel. Etranger à la cité, son seul salut, il le doit à un agent de l’ordre qui lui indique une placette. «Là, tu vas trouver quelque chose qui ressemble à une bouche de métro, tu descends l’escalier et…» C’est ainsi que son besoin pressant le pousse au sous-sol de la ville. Où un rare espace fait office de «beït erraha public», entretenu tant mal que mal. Mais bon, il n’avait pas le choix. Ses durites ne résistaient plus. C’était ou ça, ou ça chlingue, hachakoum. Ouf… il éclatait presque. Il était aux isoloirs en train de se soulager lorsqu’il entendit: «Salut, comment ça va ?» Ce n’est pas qu’il appréciait de discuter dans un pareil moment… Notamment sans savoir qui se trouve dans l’isoloir d’à côté. Mais comme il était poli, il répondit:  «Ghaya, mieux que tout à l’heure».

L’autre demanda: «Qu’es-tu en train de faire ?» Quelle question stupide. C’était si ridicule qu’il répondit, hésitant:          «Euh… je crois que je suis en train de faire la même chose que toi…» Et c’est alors que le comble de la situation arriva: «Puis-je te rejoindre ?» Il était convaincu qu’il avait affaire à un malade. Néanmoins, fidèle à sa bonne éducation… «Non… pour le moment, je suis occupé… je finis et je me sauve»

Et c’est alors qu’il entendit le type en train de dire: «Bien… je te rappelle plus tard, parce qu’il y a un idiot dans les toilettes à côté des miennes et, chaque fois que je parle, il me répond !..»

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...