RSS

L’oblicité comme théorie du piéton antique par Kamel Daoud

26 juillet 2013

Kamel Daoud

Comment courir ? En biais. Comme cette façon qu’ont les Algériens de traverser la rue : en oblique. Comme pour éviter la rectitude, l’arrivée attendue. Stratégie de survie peut-être, ancien souvenir du buisson comme cachette. Réflexe d’évitement pour éviter les calculs de l’autre. L'oblicité comme théorie du piéton antique par Kamel Daoud dans Kamel Daoud transOn a peut-être survécu à toutes les colonisations féroces et assassines en traversant justement la rue et les siècles avec cette façon oblique. Sauf qu’on est entre nous maintenant et en continu. Ceci dit ? Juste pour parler un peu de la fine remarque d’un ami : c’est facile en Algérie de trouver un Président et difficile de trouver des lièvres. Pour le round 2014, on le sait : c’est lui. Sans nous et nous en face de lui. Et les lièvres qui chauffent la course ? Difficile : qui seront-ils les destinés à la défaite victorieuse ? On a longtemps parlé d’Ouyahia. De Belkhadem. De Soltani. Génération perdue et perdante des années 90. Sauf que là, c’est-à-dire là-bas, on semble avoir compris : on renouvelle un peu l’entourage pour donner l’impression de renouvellement. Et puisqu’on ne peut pas rajeunir soi-même, peut-être est-il utile de rajeunir les siens. Cela a un effet de reflet. Possible, selon la paranoïa nationale.

Donc les nouveaux lièvres ? La liste est courte pour le moment : Benyounès, Amar Ghoul. En attendant de voir venir une nouvelle tête au FLN et au RND. Le casting est le même : un Kabyle moderniste pour les classes moyennes supérieures qui craignent le retour du FIS et veulent qu’on parle affaires et pas fatwa. Ensuite, un islamiste encore plus assimilé que Soltani 90 : Amar Ghoul. Ministre, né du croisement de l’islamisme et de l’appel d’offres, de la Chine et du goudron. Les autres ? On va attendre. Il manque un RND new deal et un FLNiste post guerre d’indépendance. De quoi contrôler dans l’islamisme, le libéralisme timide et encore bridé, le régionalisme, le conservatisme et les classes sociales bureaucrates. Manque qui ? Nous. On n’a pas encore de partis politiques : nous, les assis, les sceptiques, les chômeurs du Sud, les pessimistes du Nord. Manque le pays hors champ, les gens qui traversent en oblique, parce que c’est la seule résistance possible aux lignes droites et aux calculs définitifs.

Donc, les prochaines présidentielles seront un peu difficiles à alimenter. Difficile de trouver des comparses pour un one man show. Ceci en théorie. Car dans les faits, le ventre du régime est plus fertile que celui des Algériennes : il peut accoucher d’un parti en trois mois et d’un candidat en 48 heures. Un président ? Parfois à peine d’une demi-journée.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...