RSS

La Question (livre)

25 juillet 2013

LITTERATURE

La Question (livre)

La Question
Auteur Henri Alleg
Genre Autobiographie
Pays d’origine Drapeau de la France France
Éditeur Éditions de Minuit
Date de parution 12 février 1958
Nombre de pages 111
ISBN 978-2-70-730175-8

La Question est un livre autobiographique d’Henri Alleg, publié en français en1958 et en anglais. Il y narre et dénonce la torture des civils pendant la guerre d’Algérie.

Henri Alleg est arrêté le 12 juin 1957, soit le lendemain de l’arrestation deMaurice Audin, par les hommes de la 10e division parachutiste. Il est séquestré un mois à El-Biar où il est torturé et subit de multiples interrogatoires, dont un mené après une injection de penthotal. Il est ensuite transféré au camp de Lodi où il reste un mois puis à Barberousse, la prison civile d’Alger. C’est là qu’il écriraLa Question, dissimulant les pages écrites et les transmettant à ses avocats.

Le livre s’ouvre avec la formule : « En attaquant les Français corrompus, c’est la France que je défends. » Il y accuse nommément Philippe Erulin1 d’être le principal auteur de sa torture, ainsi que ses complices subalternes. Roger Faulques est également présent à un moment de ses interrogatoires2, se vantant d’être « le fameux capitaine SS ». Jacques Massu, au travers de son aide de camp le lieutenant Mazza, est cité, mais n’est pas présent.

Henri Alleg fait dire à l’un de ces officiers :

« Tu vas parler ! Tout le monde doit parler ici ! On a fait la guerre en Indochine, ça nous a servi pour vous connaître. Ici, c’est la Gestapo ! Tu connais la Gestapo ? Puis, ironique : Tu as fait des articles sur les tortures, hein, salaud ! Eh bien ! maintenant, c’est la 10e D.P. qui les fait sur toi3. »

Un livre censuré

Dans La Question, il raconte sa période de détention et les sévices qu’il y a subis, en pleine guerre d’Algérie. Tout d’abord publié en France aux éditions de Minuit, l’ouvrage est immédiatement censuré. Les exemplaires mis en vente sont saisis le 27 mars malgré les interventions de André MalrauxRoger Martin du GardFrançois Mauriac et Jean-Paul Sartre auprès du président René Coty4Nils Andersson le réédite en Suisse, quatorze jours après l’interdiction frappant en France. Malgré son interdiction en France, ce livre a considérablement contribué à révéler le phénomène de la torture en Algérie en confortant les témoignages qui s’étaient multipliés dans la presse au cours de l’année 1957. Sa censure n’a pas empêché sa diffusion clandestine à 150 000 exemplaires5.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...