RSS

Mizbala par El-Guellil

24 juillet 2013

El-Guellil

Nous avons tous les nerfs à fleur de peau de banane que nous n’avons jamais hésité à jeter pour aider le voisin à mieux se casser la gueule. Plus les années vont, plus je m’aperçois qu’on devient de plus en plus sales. Moskhine. Oui messieurs. Ce n’est pas parce que nous mettons nos ordures dans des sacs en plastique, déposés au seuil de l’immeuble, qu’on est propres. Qui s’est demandé où sont passées toutes les poubelles vertes que la mairie avait distribuées à chaque immeuble (et qui ont sûrement fait le bonheur d’un fournisseur dans le temps)? Elles ont toutes disparu, taro, sans que quiconque ne s’en soucie. La propre citoyenneté aurait voulu que les copropriétaires se cotisent pour en acheter une autre et faciliter, ainsi, le travail des éboueurs. 

En fait d’éboueurs. Qui se rappelle de cette anecdote d’il y a quelques années ? Sur la route de la zoubia principale où doivent déverser les camions de la commune ce qu’on balance dans nos sacs poubelles, c’est-à-dire la moitié de nos achats quotidiens, un camion de zabel, dernier cri, a été intercepté par deux individus véhiculés. Moul el kamiou s’arrête. Une des deux personnes lui demande de l’eau pour le radiateur ouella je ne sais qui, pendant que pénètre, de l’autre côté de la cabine, son acolyte qui l’asperge de gaz lacrymogène avant de le balancer hors cabine. Il prend le camion et s’en va. L’autre démarre sa voiture et l’escorte.

Donc, après les poubelles vertes, ce sont les camions qui sont tout simplement volés. C’est de la récupération. Les petites bandes récupèrent le plastique des poubelles qu’elles vendent au kilo, les grosses bandes, les camions qu’elles vendent en pièces détachées.

C’est un peu comme le bled. Doucement, doucement, il est bradé en pièces détachées. En France, j’ai pu visiter une maison couverte de faïence, celle qu’on a arrachée des vieilles maisons de la casbah d’Alger, ou zid ou zid… sûrement qu’ils ont raison les gens de l’économie, le taux de « crassance sera de oui pour cent ».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...