RSS

Le fric du Sud par El-Guellil

24 juillet 2013

El-Guellil

« C’est une honte», qu’il a dit, une honte que lui seul assume. Il est fort l’entraîneur de l’équipe nationale des joueurs de foot. Il manquait plus qu’on assume avec lui ces deux défaites consécutives. Comme si, à un moment ou un autre, on lui a demandé de partager avec nous son sucre mensuel. A la limite, c’est le patron de la Fédération de foot qui devrait prendre sa part de honte. Mais lui, avec ses lunettes de soleil qui lui filtrent la lumière, ne se sent pas concerné. Lui, il ne va pas retourner tout de suite à la maison. Il se doit de rester jusqu’à la fin de la compétition. Pour bien nous représenter. Car il y a encore du sucre dans la canne. 

Quant aux joueurs, ils n’ont rien demandé, eux. Ils n’ont pas demandé à être sélectionnés de force. On les a choisis, on leur offre un peu de sucre, c’est normal qu’ils en prennent goût. Du sucre en devises, qui cracherait dessus ? Pour moins que ça, notre Saadane national a été écarté. Il jouait trop la défense qu’on disait. Il défendait trop. Hé ben voilà, on ne défend pas et on oublie qu’en foot, il faut marquer des buts. L’équipe nationale, ce n’est pas que du sucre. On a dominé contre Tunis. On a perdu. On a dominé toutes les autres sélections africaines sur le plan logistique et on a perdu… beaucoup d’argent. On a réservé le meilleur terrain pour la mise en forme et l’entraînement. Les meilleurs hôtels… pour digérer le sucre… dans la douceur du climat sud-africain…, mais on n’a pas eu de chance. Le Président était malade, très malade le Mandela pour se déplacer et venir encourager les enfants de l’Algérie du melioune oua noss chahids. Et la galerie Algérie des 35 millions de mouchahidine n’avait d’yeux que pour la vraie équipe nationale, celle qui s’est occupée de l’affaire In Amenas, celle qui ne joue pas la défense. Celle qui fait la défense. Celle qui n’a pas besoin de «CAN à sucre» pour défendre le drapeau. Celle qui n’est pas entraînée par un étranger payé en devises. Celle qui est prête à mourir pour que d’autres aillent bronzer et exposer leurs cheveux gominés et leurs tatouages sur les terrains «à fric du Sud».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...