RSS

Khali Da Toumi par El-Guellil

24 juillet 2013

Kamel Daoud

Une grève de la faim enclenchée par les étudiants des arts et des métiers de l’audiovisuel de Bordj El Kifan. Des étudiants qui ne demandent que leurs droits. Une ministre à la tête de la Culture depuis 14 ans appelle ça de «la désobéissance civile».Khali Da Toumi par El-Guellil dans Kamel Daoud transLes étudiants refusent de fléchir et réitèrent leur détermination à aller jusqu’au bout de leurs revendications : «Nous sommes toujours déterminés à défendre jusqu’au dernier souffle le seul institut des métiers des arts du spectacle et de l’audiovisuel en Algérie sans dévier de la voie pacifique du militantisme. Nous n’avons pas peur, ni de la machine bureaucratique qu’utilisent les agents du ministère contre nous à travers ce complot de la fermeture de l’institut pour mettre fin à la formation dans le domaine artistique…», lancent les étudiants.

Khalida, l’ex-militante, ne se retrouve plus dans Toumi la Ministre. C’est que le pouvoir ça change. Elle qui dénonçait l’intervention des forces publiques lors des manifs où elle était en tête, menace de suspendre les activités de cette école des «Arts et métiers» même s’il faut faire appel aux forces publiques. Voilà «infâme» qui brouille l’image de la femme à la veille de la journée de la femme. «Sobhane Allah ya ltif» disait Toumi Mostfa le poète.

Mais le plus étonnant dans toute cette affaire, c’est qu’aucun parti ne réagit. Remarque, quand la culture partisane n’existe même pas, comment voulez-vous que la culture ait une place chez les «zraïdiya politiques». Ngoulou les différents hizb ne se sentent pas concernés… Et les Théâtres régionaux et le Théâtre national ? Pourquoi se hâtent-ils doucement à se taire ? Sont-ils en train de cuver en vain l’argent du «ministaire» ? Ou attendent-ils qu’un «metteur en chaîne» libère leur diction cadenassée par les budgets «de cette Algérie capitale de la culture du silence takhti rassi» ? L’institut supérieur des métiers des arts du spectacle et de l’audiovisuel se meurt messieurs… vos théâtres rénovés à coup de milliards ne serviront qu’aux meetings de ceux qui, un jour, interdiront l’exercice de votre métier. Plus de générales pour vos pièces montées confectionnées par des pâtissiers obscurs et décorées par les petits «fours-tout».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...