RSS

Faux le dire ! par El-Guellil

24 juillet 2013

El-Guellil

Faux, tout faux ! A commencer par le faux départ d’un certain 5 juillet, qu’on croyait saint nous libérant des colons mais qui, au fait, juste chassé l’ancien colon, des collants s’installent aux commandes.Faux le dire ! par El-Guellil dans El-Guellil transIls y sont jusqu’au jour d’aujourd’hui. Faux départ donc, disait Djilali le cycliste de Tlemcen. Lui, le vrai patriote. Fi listiqlal sur la façade de sa boutique il décidait d’accrocher un étendard aux couleurs nationales, quand arrivent des autoproclamés responsables du parti pour le lui interdire ; suivis, quelques minutes après, par d’autres autoproclamés responsables du même parti, le sommant de mettre un drapeau sur le haut de la façade de sa boutique. Deux décisions contradictoires. A croire que les redresseurs, cela ne date pas d’aujourd’hui. Deux ailes au sein d’une même organisation. 

Ne sachant pas qui était le vrai et le faux ailier, l’un tenait la faucille, l’autre le marteau et la faux se mit en action pour couper l’herbe sous les pieds des bonnes volontés. Craignant un faux-pas, il ferme. Faux départ ! disait donc notre Djilali national. C’est que notre cycliste n’était pas un faux jeton. Il n’aimait pas les fausses couches ni les naissances prématurées. De l’eau a coulé sous les ponts jusqu’à ce que nos barrages s’envasent pour laisser place aux faux barrages. Plus de maquillage. Plus de faux-cils, ni de faux ongles. Le faux frère, faux dévots faux-filet, faux merlan, faux billets. Vraies fortunes, pour les Huns. Infortunes, pour les autres. Faux papiers et… se faufiler pour survivre ou s’exiler. S’installe alors sur la partition musicale du discours le faux-bourdon, ce procédé d’improvisation consistant en l’adjonction de deux voix parallèles à une mélodie préexistante.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...