RSS

Vraie de vrai ! par El-Guellil

19 juillet 2013

El-Guellil

Cartable sous le bras, il sortait de la banque où il avait déposé des documents quand, ce qui ressemblait à un gardien de voiture, l’aborde. Un jeune, balaise tout en muscles, matraque cloutée en main, baskets Puma et regard de lynx.

- N’aassek, El Haj ? «je te surveilles)

Etonné, le sexagénaire comptable lui répond «manich lauto» j’ai pas besoin de gardien. Mais en relevant la tête, il aperçoit à quelques mètres trois autres molosses, prêts à l’abordage qui suivaient le manège mine de rien. C’est une agression qui se prépare. Rapide, le comptable ouvre son cartable et montre à ses guetteurs qu’il n’y avait que des documents. Rien d’autre. Papier après papier il balance tout en l’air. Ce n’est qu’à ce moment que les quatre énergumènes disparaissent comme avalés par l’asphalte. Pris pour un malade en crise, les passants se mettent à lui ramasser ses documents. Il l’a échappé belle. Il rassemble ce qui lui restait comme force pour s’installer sur le seul banc public qui a résisté aux intempéries humaines. Là une halqa se forme autour de lui. Et les «compteurs» d’agressions commencent:

«La dernière fois c’était une vielle dame qui a été délestée de son sac à la sortie de la banque. Elle n’a pas eu le temps de crier… ses agresseurs étaient déjà loin. Toi tu es tombé sur des pros qui ne se hasardent pas. Ils voulaient s’assurer qu’il y avait du fric dans ta serviette».

L’autre: «Généralement il y a quelqu’un qui est à l’intérieur de la banque, qui accompagne sa cible vers la sortie, on l’appelle le «taxi», ses complices la dépouille et c’est lui qui porte les premiers secours. C’est qu’à l’intérieur il y a tellement de monde qu’on ne sait pas qui attend quoi. On ne fait pas la différence entre un client de la banque et un agresseur.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...