RSS

Sonnerie par El-Guellil

13 juillet 2013

El-Guellil

C’est que plus ça va, plus ça ne va pas. Les technologies de l’information avancent à pas de géant. Tous, nous sommes devenus des «otiteurs» collés aux puces. Collés au champ. C’est la culture de la barre. Moi, j’ai trois barres, je devrais en principe pouvoir appeler. Barre-toi, ton opérateur ne couvre pas bien le champ. Tiens regarde, moi j’ai cinq barres mon opérateur est plus efficace que le tien. Tiens, essaye avec le mien, tu verras, au premier coup ça va sonner. Si ça ne répond pas c’est que l’autre abonné n’a pas de champ, chante l’autre. C’est la culture de l’encombrement. Allo, bouge, bouge, je t’entends très mal. Non c’est toi qui devrais bouger, moi je t’entends très bien. Oui rak ? fi cava ? Ouah ça va, lui répond l’autre. Je te rappelle, je suis en train de conduire. Ce n’est plus de la téléphonie, c’est de la cacophonie. Mais bon, il y a aussi les côtés positifs. Les sonneries. Chacun y va de son goût. Il ne trouve des otiteurs, ex auditeurs, qui arrêtaient la radio dès qu’elle diffusait sur ses ondes une symphonie. El youm, installer une symphonie comme sonnerie, ça donne de l’épaisseur, même qu’on lui laisse le temps de quelques phrases musicales avant de réponde. D’autres plus discrets préfèrent le vibreur. Son voisin n’entend rien et hop il sort son bigophone, dernier cri. Il le caresse du pouce et commence à pousser ses jurons. «Je t’ai dis que les conteneurs devraient être déchargés tout de suite. Tu n’avais qu’à prévoir un clark. Très discret quand ça sonne, assommant quand ça répond. Alors les khoutna qui te mettent des versets de Coran en sonnerie, ils sont sonnés. La parole de Dieu qu’on coupe à n’importe quel moment pour dire allo, n’importe où et à n’importe qui… c’est que vraiment, il y a un manque de culture dans notre champ, ce n’est pourtant pas la pluie qui a été avare.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...