RSS

S’ils ne veulent pas manger du pain, donnez-leur des gâteaux par Moncef Wafi

13 juillet 2013

Moncef Wafi

S'ils ne veulent pas manger du pain, donnez-leur des gâteaux par Moncef Wafi dans Moncef Wafi alimentation-pain-6
Déjà pris en otage par une caste bouffeuse de richesse, les Algériens doivent faire face, chaque jour, à une prise d’otage perpétrée de l’intérieur des murs. D’autres Algériens, pour faire valoir leurs droits «légitimes», prennent tout un peuple en otage à chaque fois qu’ils estiment que l’Etat leur tourne le dos ou ne veut pas revoir leurs fiches de paie. Les boulangers, pour ne citer que ceux-là, se sont mis en évidence en refusant de servir le pain à de pauvres algériens qui, parfois, n’ont pas d’autres plats de résistance à se mettre sous la dent. Les boulangers remettent en question le prix d’une baguette de pain rachitique, qui respecte rarement son poids réglementaire, et demandent son augmentation à 12 dinars. Ils dénoncent également la concurrence déloyale des revendeurs non agréés de pain qu’ils approvisionnent, pourtant, eux mêmes. Ces boulangers refusent une farine spéciale pain préférant préparer des gâteaux avec leurs parts de farine subventionnée. Et pour mettre les pouvoirs publics dos au mur, ils baissent leurs rideaux, tout en prenant soin de cuire quelques fournées, la veille, pour les revendeurs qui les cèdent, eux, à 20 voire 30 DA la baguette de pain. C’est tout le paradoxe algérien nourri à la mamelle de l’assistanat public. Un peuple rendu attentiste, tendant la main pour un travail, un toit, un mariage ou un effacement de dettes, mimant ses responsables incapables de trouver des solutions aux problèmes du pays, se contentant de puiser dans le trésor public pour distribuer des prêts et des subventions. Jusqu’à quand ces bricolages grossiers qui consistent à créer des sigles barbares pour acheter une paix sociale précaire qui risque de tout emporter sur son passage quand le temps des règlements de compte viendra. Alors, que faire ? Emprisonner tous les boulangers qui préfèrent la pâtisserie au pain, libérer le prix de la baguette quitte à ce qu’elle atteigne 50 DA et assister, en pyromane à des émeutes éponymes ou obliger les Algériens à suivre un régime alimentaire en se passant des 15 baguettes de pain quotidiennes qu’ils gaspillent quotidiennement. En ces temps d’occupation du sol par les protestataires, des communiqués et des contre-manifestations, des haussements de ton comme celui des sourcils, des malentendus et des sous-entendus, en ces temps d’immolations inutiles, des brûlés partis en cendres et des marches arrières, les boulangers en remettent une couche. De légitimes, il n’y a pas à douter de leurs demandes, mais la façon dont ils se sont pris pour faire entendre leurs voix est ce qu’il y a lieu simplement d’appeler la manière algérienne. Celle du pourrissement, du tout ou rien, de la surenchère et du jusqu’au-boutisme qui ont mené l’Algérie au bord du précipice et qui continuent à lui donner des petites tapes dans le dos. C’est à se demander en quoi le pain des Algériens est responsable des problèmes socioprofessionnels de ces boulangers et si la menace d’une table sans pain pouvait mener à quelques résultats en leur faveur. A méditer.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...