RSS

Nouvelle vie par El-Guellil

7 juillet 2013

El-Guellil

« L’Algérie est sur la bonne voie. D’ici peu, à tout casser, elle règlera tous ses problèmes pour rejoindre, la tête haute, le concert des nations qu’elle a, semble-t-il, déserté, bêtement, au début de la fameuse décennie noire. 

Il est à peu près sûr que les réformes en cours vont nous faire sortir du pétrin, une fois pour toutes, et que le pays va devenir aussi normal que la Suède ou l’Afrique du Sud, par exemple. A ce moment-là, le peuple sera libre comme le vent et il pourra s’adonner à plein d’activités culturelles et sportives quand il sortira de l’usine. Il y aura un théâtre et un complexe sportif dans chaque ville et des W-C. ouverts au public dans chaque café. Il y aura des supermarchés bien fournis où on payera par crédit.

Dans les écoles, les élèves trop intelligents pourront sauter des classes pour ne pas s’abrutir inutilement, et les élèves médiocres seront rayés des contrôles pour ne pas gêner les élèves moyens et ainsi de suite. Comme ça, quand ces écoliers seront grands, chacun aura la place qu’il mérite et l’âne ne chevauchera pas son maître, comme c’est presque toujours le cas, aujourd’hui.

Les administrations seront gentilles avec les citoyens et citoyennes et leur donneront les documents dont ils auront besoin, sans pot-de-vin ni pot de miel. De plus, les motards auront peur d’être pris en flagrant délit et dresseront les P-V. qu’il faut à toutes les camionnettes et à tous les camions qui circulent sans code ni phare, la nuit, ainsi qu’aux tracteurs qui quittent illégalement les champs et les vergers pour circuler, à cent à l’heure, sur les routes et les autoroutes.

Les juges et les gendarmes seront justes comme le sont ceux que l’on voit dans les films de la parabole et ne mettront plus les gens en prison, pour un oui ou pour un non. Dans le domaine de la politique, il n’y aura au maximum que deux partis, un parti progressiste et un parti rétrograde, qui se passeront le pouvoir tous les quatre ou cinq ans, comme aux Etats-Unis. Les députés seront de vrais députés et les sénateurs de vrais sénateurs, sans compter les maires, les walis et compagnie qui seront kif-kif. Et pour terminer, tous les jeunes auront du travail au choix et des maisons à eux où ils pourront dormir tranquilles avec leurs femmes et leurs enfants, sans devoir soudoyer.»

Ainsi parlait Amar Sousta, un compressé de la SNS qui travaille actuellement chez Coca-Cola et dont la femme attend avec impatience son neuvième gosse.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...