RSS

Nette palette par El-Guellil

7 juillet 2013

El-Guellil

Les bourgeons éclos dans la ville, laissent apparaître des fleurs jaunes sur pattes. Ils quadrillent la cité. Ils sont dans les bus, dans les trams, dans les immeubles, sur la voirie, à la mairie, dans les centres commerciaux. 

Partout ! Telles les fourmis, ils sont présents pour informer, cadrer, intervenir et même aider. Pourvu que tout se passe bien. Femmes, hommes, jeunes et moins jeunes, ils vous disent tous qu’ils travaillent sous contrat déterminé. Mais gardent l’espoir d’être embauchés définitivement.

Une autre couleur, le bleu des uniformes des personnels chargés de la sécurité et de la sûreté des lieux où ils sont affectés. Ceux là, c’est de la police qu’ils rêvent. Passer à un autre bleu. L’ascension. Vous montez ou descendez, ça dépend d’où vous prenez l’ascenseur. La palette des « jaunes » et des «bleus» s’étend sur Oran. A ses couleurs « ocre » et « blanche » des façades, j’ajoute le jaune et bleu. Ses habitants eux sont multi couleurs. Couleurs du ciel, couleurs de la terre. Ils sont là telle une masse qui, dense devient noire – rappelez vous la dynamique des mélanges de plusieurs couleurs. Celles-là s’additionnent pour laisser place à une tâche sombre. En tout cas, c’est bon de constater que parmi les badauds, des salariés s’y trouvent. On peut donc se promener avec une mission bien précise. Et être payé. Quel beau métier. Moi, à ces gens là, je leur donnerais des chasubles couleur arc-en-ciel. Et imaginerais des couleurs spécifiques aux types de promeneurs : le mauve à ceux qui rêvent de partir, le jaune aux gens gais et optimistes, le rouge à ceux qui ne sont pas à prendre avec des pincettes, le vert aux gens qui sont tolérants, le marron à ceux qui ne souhaitent pas être reconnus, le blanc à ceux qui sont présents mais ailleurs, trois couleurs (rayures vertes, rouges, blanches) aux membres de la haute institutions du pays. Oui, parfaitement ! Ils sont les seuls à mériter au moins trois couleurs, que deviendrons-nous sans eux ? C’est grâce à eux que le pays va. Autrement, vaille que vaille. Ouah, eux qui nous en font voir de toutes les couleurs, méritent les couleurs de l’arc-en-ciel sur le tableau noir, en attendant des infos plus claires.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...