RSS

Monument au mot par El-Guellil

6 juillet 2013

El-Guellil

Tout comme le roseau, la personne qui accepte de plier est souple et sait s’abriter prudemment dans ses racines lorsque la tempête fait rage. 

Les racines de l’être humain sont ses valeurs personnelles. Celles qui le définissent et qui lui permettent d’exprimer sa propre nature. En apprenant à les connaître très précisément, il peut savoir avec quel milieu social il est compatible, en adéquation.

Rien ne remplace l’expérience à ce niveau. C’est souvent la confrontation avec un comportement, un rituel, qui lui sont complètement étrangers, que l’être humain peut progresser.

C’est en étant confronté à des problèmes qu’il peut trouver des solutions. En osant, de temps à autre, se replier intérieurement, chacun peut acquérir la capacité de se regarder très objectivement, afin de prévenir tout écroulement général.

Si la personne ose aborder ce qui l’a fait douter, reculer, avoir peur, etc., elle peut se doter de la qualité qui lui permettra de transcender cet obstacle.

A l’image de l’eau qui garde ses propriétés, quel que soit le contenant dans lequel elle se trouve, l’être humain qui parvient à ne pas s’identifier aux rôles qu’il joue, peut en maîtriser le script sans se laisser entraîner dans un film d’horreur, alors qu’il avait signé pour un film comique.

Sans détachement, l’être humain est susceptible de se laisser entraîner dans des comportements antagonistes à ces propres valeurs et de se retrouver, ainsi, dans une situation de déprime. Plus il se connaît, plus il peut rapidement évaluer ce qui représente la meilleure solution face à un choix qui se pose.

Plus il fait preuve d’adaptation aux formes que prend la vie, sans changer le fond (ses valeurs), plus il sera roseau qui traversera, sans encombres, les tempêtes de la vie. Mais le problème de nos opportunistes est là. C’est qu’ils n’ont aucun fond, épousent la forme pour la forme, quitte à faire la serpillière. S’il y avait un monument à ériger et qu’aucun maire n’a daigné dresser, c’est celui en l’honneur de la bêtise.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...