RSS

Zriba par El-Guellil

5 juillet 2013

El-Guellil

La décision serait peut-être, un jour, prise. Fermer toutes les écoles. «Alli tous barra !» Le budget affecté à l’enseignement et à la formation servira à autre chose. Plus de ministère. Plus de direction de l’éducation. Plus d’académie. Plus d’inspecteurs. Plus de directeurs. Plus d’enseignants. Plus d’examens. Plus de collèges. Plus de lycées. Plus d’instituts. Plus d’universités. Plus de plus et plus encore. 

Mais que deviendraient alors tous ces établissements scolaires et autres? Ils seront, tout simplement, affectés au ministère de l’Agriculture. La démarche serait simple. A chaque Algérien on donnera quelques brebis et un étalon. Les écoles seront transformées en bergeries et les classes divisées en mini-zriba. Plus de devoirs. Le seul devoir serait que chacun élève ses têtes et apprenne à son enfant le métier de berger. Les brebis ont, pour ceux qui ne le savent pas, deux portées par an. Imaginez un peu le cheptel dans chaque quartier. Les plus âgés élèveront des vaches. Même phonétique : «tables-étables». El begri, ça donne du veau, de la viande et surtout du lait. On apprendra à nos filles à traire les vaches, fabriquer du fromage et autres laitages. En quelques années on deviendra le plus grand pays producteur d’ovins, bovins et dérivés. On palliera ainsi à un éventuel épuisement des ressources pétrolières. On développera les tanneries au lieu de ces écoles où se développent des âneries. Le sof, la laine, il y en aura à gogo. Donc l’industrie textile reprendra. Aucune crainte! l’éleveur ne pourra jamais laisser ses bêtes mourir de faim. Il ne fera pas grève. Tout rentrera dans l’ordre dans ce monde de bergers.

Une fois tout cela réalisé, on vous demandera de faire rentrer vos enfants qui sont dans les écoles à l’étranger, là où on crée les ressources humaines. Derrière leurs pacages, ils repenseront des réformes scolaires pour nos enfants, ils construiront des écoles comme ils en ont vu felghorba. Ils viendront mel kharij, pour devenir ministre de… et d’eux… ils choisiront leur président et nous on continuera à les transformer en bergeries et zriba, on y fabriquera notre fromage. Il sera algérien, c’est certain ! Donc, dès maintenant, laissons les enseignants crever de faim. Et qu’on en finisse !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...