RSS

Où se trouve Aïn-el-Maine ? par Moncef Wafi

5 juillet 2013

Moncef Wafi

C’est l’histoire de Si Hadj Bernastein, maire de la commune de Aïn-el-Maine, distante de 45 kilomètres du chef-lieu de la daïra de Boston, wilaya du Massachusetts, élu républicain à la tête de l’APC avec 87% des suffrages malgré les accusations de fraude massive lancées par l’opposition conduite par le démocrate Mandir Walou Jr. fermier de son état. Si Hadj qu’on dit proche parent d’un sénateur qui siège à la capitale Washington la Blanche et beau-père d’un ministre aux prises avec la justice de son pays, commença son mandat de cinq ans en bitumant la piste qui mène jusqu’à sa ferme et signa une convention avec la mairie pour la vente de son lait, mélangé à de l’eau, à la cantine de l’école primaire qu’il oublia, au passage, de chauffer. Si Hadj, se promenait toujours dans sa voiture de service, un 4×4 flambant neuf qu’il fit acheter, sur les deniers de l’Etat, de chez un concessionnaire ami, alors même que l’APC de Aïn-el-Maine possédait déjà un véhicule en bon état. Les premiers mois après son élection, les citoyens jurent de ne l’avoir vu qu’une ou deux fois dans les rues défoncées de leur commune. Eux qui pensaient que Si Hadj allait régler leurs problèmes ont vite fait de déchanter. Absence d’eau potable, éclairage public défaillant, passe-droit et népotisme ont été au rendez-vous d’un mandat interminable. Pendant que ces électeurs se morfondaient dans leur grisaille quotidienne, Si Hadj Bernastein passait le plus clair de son temps dans le bureau du chef de la daïra de Boston en compagnie d’entrepreneurs amis. L’association de malfaiteurs se partageant les différents projets à réaliser pour la commune déshéritée de Aïn-el-Maine. Ainsi, et avec la bénédiction de puissants parapluies à Washington, on fit voter un budget de 1,5 million de dillars pour la pose de ralentisseurs et l’achat d’emblèmes nationaux pour être prêt au cas d’une éventuelle visite d’inspection du wali du Massachusetts. Eventuelle pour ne pas dire improbable quand on sait que ce dernier passe son temps à faire des affaires. On fit également restaurer la mairie et refaire le bureau de l’édile. Un autre budget de 3,5 millions de dillars a été dégagé pour le renouvellement du réseau d’AEP donné à un entrepreneur de travaux publics que la rumeur dit qu’il est apparenté au wali. 2,3 millions de dillars sont partis pour l’achat du couffin de Noël (une dinde, 3 kg de pommes de terre, 2 boîtes de tomate concentrée et 2 kg de sucre) et des fournitures scolaires (cartable, trousse, stylos et 4 cahiers de 64 pages), le marché étant donné à un fournisseur de Boston. La distribution de logements sociaux, le 12 avril dernier, donna lieu à un mouvement de protestation sans nom. Pour la première fois de son histoire, Aïn-el-Maine fit connaissance avec les pneus brûlés, les routes bloquées et les édifices publics saccagés. On dénombra même un immolé parmi les protestataires qui accusèrent leur maire d’avoir distribué des logements à des étrangers à la mairie, à des amis, avec et sans (e), à des gens qui ne sont pas dans le besoin. Devant cette situation, l’opposition demande l’ouverture d’une enquête judiciaire et la destitution de Si Hadj Bernastein. Trois mois plus tard, le maire, le chef de daïra et le wali sont entendus par un juge indépendant et traduit devant la justice. Le chroniqueur tient à affirmer que toute ressemblance avec des faits réels qui se passent chaque jour dans un pays irréel ne sont que pures coïncidences.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...