RSS

Ettinia par El-Guellil

5 juillet 2013

El-Guellil

L’appellation populaire «ver solitaire» désigne un ver parasite appelé tænia. Il est dit «solitaire», car en général un seul parasite est retrouvé chez l’homme contaminé. Il est accroché à la paroi intestinale par sa tête et fabrique des anneaux, qui constituent un «corps» pouvant atteindre jusqu’à 10 mètres de long. La personne porteuse d’un ver solitaire peut présenter des troubles de l’appétit aussi bien par excès que par défaut. 

Et le ver solidaire, c’est quoi ? C’est presque pareil. C’est un ver parasite qui est accroché aux parois de la société. Il a ses anneaux lui aussi, une chaîne, qui constitue un corps solidaire. La machine administrative est tellement lourde, la bureaucratie est tellement forte que ces vers se multiplient.

On les trouve généralement dans des cafés spécialisés. Ils sont bien sapés. Toujours accrochés à leur téléphone. Ils en ont deux généralement. Ils ont des connaissances partout et peuvent tout te régler. Chaque anneau ayant sa spécialité, leur répertoire téléphonique est chargé et leur portefeuille connaissance est fourni. Ce ne sont jamais eux qui demandent de l’argent pour service rendu. C’est l’autre. Eux ils le font fi sabil Allah. Ils aiment bien rendre service. Mais c’est celui qui doit fournir le document ou la signature qui demande un petit quelque chose. «C’est normal, c’est comme cela que ça marche. M’sakine, leur salaire est ce qu’il est et la vie est ce qu’elle est. S’ils ne font pas comme ça, ils ne s’en sortiront jamais».

Mais c’est grâce à nous qu’ils vivent, car nous ne sommes pas seulement responsables de ce que nous faisons, mais également de ce que nous laissons faire. On s’est habitué à chercher une connaissance, pour un rien. Le moindre petit papier, on pense toujours au petit piston. «Chouf jar ta cousine. Il a un bon poste là-bas, même si ce n’est pas son service il pourra appeler une connaissance. Ça y est le ver solidaire est actionné».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...