RSS

«Le taitoire» par El-Guellil

4 juillet 2013

El-Guellil

Nous demeurons quand même de drôles d’oiseaux. Et comme les zouaouèche, chacun, s’exprime selon son appartenance à tel ou tel autre groupe ou famille. 

D’une manière générale, l’oiseau babille, chante, gazouille, jabote, piaille, piaule, ramage. Le piaillement est un appel bref, les oisillons piaillent pour réclamer de la becquée. Le gazouillis est un petit chant. Le pépiement est une série de petits cris brefs, peu sonores. Le babil est un chant répétitif qui ressemble à un récit humain.

Mais contrairement au zaouèche, l’homme, versatile et opportuniste, peut changer de vocalise. Prenons le piéton. Il traverse en diagonale et n’acceptera pas qu’un automobiliste lui rappelle, d’un coup de klaxon, qu’un passage protégé, c’est fait pour être utilisé. «Teire, teire, klitou lardh !». Ce même chauffeur, une fois sa voiture garée, redevenu le piéton de l’instant, il oubliera le trottoir pour marcher «en deuxième file» pensant qu’il a son clignotant sur le fessier ; il traversera quand il voudra faisant signe à l’auto qui a freiné in extremis de faire attention. «Raak aveugle, tu ne vois pas que je coupe la route (attention couper la route n’est pas traverser la route), ya khi arriviste…, inal bou el kridi automobile…, tahia el djazaïr…». El boulici, en face, rigole, leur demandant de circuler, au moment où sa collègue boulicia, derrière son sifflet, tente de «dénouer un bouchon». Le code de la route est adapté à notre code de conduite. Qui ne cèderait pas le passage à une ambulance qui avance toutes trompettes dehors à midi, heure de pointe des ambulanciers au resto de l’hôpital ? J’en passe et des meilleures… On peut installer une guitoune qui annonce un décès, et c’est toute la circulation dans un quartier qui est déréglée. Adhama Allahou ajrak… Allah yaatik assabr ya Ci…visme.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...