RSS

Noir sur blanc par El-Guellil

2 juillet 2013

El-Guellil

Ce n’est pas parce que quelqu’un a été, plus ou moins, apte ou adapté à une époque qu’il doit le rester pour toujours. Ibn Sina lui-même ne reconnaîtrait pas la médecine d’aujourd’hui et il ferait figure de profane devant le moins brillant des médecins généralistes de nos jours, et Galilée mourrait de honte devant les connaissances en astronomie des étudiants moyens des universités quelconques. Un ministre de notre temps, c’est quelqu’un qui devrait comprendre la mentalité et, par-dessus tout, les besoins de cette jeunesse qui refuse de vivre avec des promesses, des mensonges et des nostalgies interminables. Il y a donc faute dans le rappel par Bouteflika de certains anciens du régime. 

Ce n’est pas parce que le train passe tout près de chez nous que nous devons le prendre à chaque fois. Les plus grands voyageurs auraient été les chefs de gare et les vaches. Chez nous, le train de l’opportunisme passe et repasse. Ils y sautent à chaque fois sans même en connaître la direction. Ils ont beau avoir des logements un peu partout, à tous les arrêtés, orientés dans tous les sens, des clients devenus importants et des fournisseurs d’accès puissants, il y a faute quand même dans le fait qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils sont derrière toutes les catastrophes qui nous sont arrivées. Il y a faute d’appréciation de rôles qui ne sont pas les leurs.

Ce n’est pas parce qu’on a une bouche que l’on doit se contenter d’être uniquement un tube digestif. Il y a des choses qui passent, c’est sûr, mais d’autres ne passent pas, et si jamais on force, alors on risque l’étouffement. Saturé, c’est saturé. Cela aussi est un état qui existe, même lorsque certains comme nos «bouffeurs» l’oublient ou l’ignorent carrément. Il y a donc faute dans la connaissance anatomique de certains gargantuas.

Ce n’est pas parce qu’on aime les omelettes que l’on doit se permettre de prendre gratuitement les œufs à un pauvre éleveur de poulets. Il y a faute. Il y a cumul de fautes. Qui brandira le carton rouge ? Voilà l’ami ton message, il est noir, mais sur fond blanc !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...