RSS

Mourir jeune par El-Guellil

2 juillet 2013

El-Guellil

« Mdigouti» et « Rani-mdigouti » sont en passe de devenir parmi les expressions les plus courantes de notre vocabulaire.

- Ouach, ça va, p’tit ? 

«Dégoutage», répondra le gamin-adulte, sans trop réfléchir. Programmé qu’il est selon les habitudes parentales qui font fi de son enfance. Le gosse mdigouti de ne pouvoir jouer sans se soucier d’autre chose. Mdigouti de ne pouvoir flâner dans le quartier sans avoir une commission à faire. Si ce n’est le pain, c’est le lait ou « l’eau douce ». Très jeunes déjà, on les habitue à être pressés. Ne pas être en retard. Le gamin est mdigouti car devenu impatient d’une impatience sans objet.

Le rani mdigouti des adolescents est un cri du cœur devant des parents qui se refusent à jouer adéquatement leur rôle d’aînés, « trop obsédés de ne pas vieillir et d’être toujours les définisseurs des rêves collectifs et des désirs du moment. Les adolescents s’épuisent aussi à s’inventer de nouveaux repères, orphelins qu’ils sont d’un passé collectif que leurs parents ont liquidé après en avoir bénéficié ».

À la question « comment ça va ?», la plupart des gens répondent maintenant : « mdigouti ». Mdigouti de la monotonie du travail. Mdigouti de ne pas travailler. Mdigouti de courir après le temps, de voir ces gens coller à leur portable à s’espionner : «Tu es où ?» Et se mentir: «Je suis en voyage». Mdigouti de voir des gens s’enrichir parce qu’ils sont près du pouvoir. Mdigouti de voir son pouvoir d’achat sans pouvoir.

Les chibanis qui passent au journal télévisé de la télé du spectateur mdigouti sont mdigoutis, moins à cause de leur âge que du fait qu’ils doivent jouer à rester jeunes, au risque de passer pour des dinosaures (qu’ils sont) dont l’utilité n’a de sens que dans les musées. C’est qu’ils voudraient mourir jeunes le plus tard possible.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...