RSS

Lala moda par El-Guellil

2 juillet 2013

El-Guellil

Qui de nous n’a pas entendu ce genre de remarque à propos de telle ou telle autre personne. «Il n’a rien compris, dépassé, décalé, y a qu’à voir comment qu’il s’habille. On dirait un vieux chnoque. C’est pourtant pas l’argent qui lui manque. En plus, il a tellement voyagé… Mais les gens ne s’habillent plus comme ça…». Il n’est vraiment pas à la mode…». Dir ki jarak ou alors change babe darek… Suivre la mode, curieuse démarche qui vise à affirmer sa différence tout en cherchant à ressembler aux autres, à exprimer par des moyens éphémères la permanence de sa personnalité». 

Assaillis que nous sommes par tous les médias des nouveautés du moment, si nous refusons de nous y soumettre, nous sommes dits «démodés», «hors norme». Les médias halal ou pas halal, de la mode, une grande influence sur nous, car nous sommes quasiment obligés de nous y soumettre, sinon nous nous retrouvons en marge de la société. Mais quelle société ?

Suivre les tendances du moment pour manifester son originalité est une méthode surprenante, puisqu’en contrepartie, la mode apporte une uniformisation de la société.

Phénomène éphémère, la moda se renouvelle en général tous les six mois. Amala khouya, il te faut une mise à jour semestrielle, sinon, «tu es fermé ou kharij makène taghtiya». Mouchkila pour celui qui tente de représenter la durabilité et la stabilité de son identité. Si cela se limitait à une manière particulière et passagère de s’habiller, ngoulou on peut faire un effort. Mais quand la mode touche ta manière de vivre, de penser, et que l’on te pousse à te lier à un milieu et à une époque déterminée, amala là, rien ne va plus. Nous avons nos repères, nos pères et nos impairs. Modez-vous si cela vous convient. Nous resterons en mode silence. Mais un silence qui ne veut pas dire crainte. Notre mode silence on l’appellera tolérance ya nass la moda.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...