RSS

Ils ont compris par El-Guellil

2 juillet 2013

El-Guellil

Ils ne s’en cachent même pas. Vous les reconnaîtrez à leur verbe haut, arrogants et confus. Ils brûlent ce qu’ils ont adoré avec la même conviction qu’ils adorent ce qu’ils ont brûlé. Ils ont soutenu toutes les causes et leurs contraires. Ils ont applaudi l’autogestion et la recette du «Hammam», ils ont tété goulûment, comme a dit l’autre, au socialisme de la mamelle, ils sont devenus les libéraux patentés de l’ouverture démocratique. Ils papillonnent d’un parti à l’autre, du bout des lèvres de leur poche, mais leur regard et leur pensée demeurent en permanence rivés vers le haut, n’importe quel haut pourvu qu’il leur donne l’ivresse de croire qu’ils «sont». El foug. 

Nos opportunistes ne s’embarassent pas du «paraître», ils n’ont pas de dignité à ménager, encore moins d’honneur à préserver, seul compte d’être toujours du bon côté du manche, la bouche bien ouverte qui happe les miettes du festin que leurs idoles du moment laissent tomber. El khatofa. Obséquieux, mielleux, zélés, avec les puissants, ils n’ont ni pitié, ni reconnaissance pour ceux qui ont perdu cette puissance. Quand ils daignent donner des raisons à leur comportement, ils affirment que ce n’est pas eux qui sont versatiles mais le vent.

Ils ambitionnent même d’entrer dans l’histoire, car ils estiment qu’ils la façonnent, alors qu’ils ne sont que des embusqués qui ne sortent de leur trou qu’à la 25ème heure pour voler au secours de la victoire déjà réalisée. «Je» est leur unique pensée de jeu et leur dernier argument. Ils se faufilent skimi, ki oualou, dans les méandres des situations pour mieux s’imposer au moment du partage du butin. Opportunistes ils sont, ils savent que nous le savons, ce qui ne les empêche ni de dormir ni de continuer à tisser des projets de grandeur, de richesse et de puissance en faisant comme si… chi bass ma kène. Comme on dit chez nous, leur visage se lave avec l’urine. Ils n’en ont cure, ils vont de l’avant, insensibles aux remugles qu’ils traînent et aux regards en coin qui les suivent. Ils sont opportunistes un point c’est tout.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...