RSS

Du coq à l’âne par El-Guellil

2 juillet 2013

El-Guellil

Il y a un truc qui ne va peut-être pas bien fi rassi. Depuis des années, on parle de hallaba, le pétrole est à 100 dollars le baril. Pour les non initiés comme moi, il faut rappeler que dans un baril il y a 150 litres de brut. Du moins c’est ce que j’ai appris il y a 1h et 61ans, avant d’écrire ce billet. A 100 dollars le baril, le litre de brut coûte 0,69 dollar. Fi le change officiel, le dollar est à 80 dinars. Amala, si ma cabessa tourne bien, cela nous offre un litre de pétrole brut à 50 dinars. Le brut, ya lahbab, est transporté raffiné oua ma jaouara… le retransport, le stockage et la distribution pour nous donner un litre de gasoil trois fois moins cher qu’un litre de brut. Je sais, vous allez me dire que lors du raffinage, il y a d’autres produits qui sont récupérés, mais moi, je me permets le raccourci. On n’est pas des spécialistes fi la chimie sonatrachienne. Allah ghaleb. Nous, on reconnaît nos insuffisances. En tous cas, quels que soient les dérivés, le résultat est là. Un litre de mazoooot coûte trois fois moins cher qu’un litre de brut qui vaut deux fois moins cher qu’un litre d’essence. Je sais que vous me suivez. Alors je continue. Fi les autres pays, c’est clair. Au Maroc et en Tunisie, pays alimentés par nos hallaba, les carburants sont cédés aux mêmes prix qu’en Europe. Chez nous, c’est la subvention. Même les équipes de foot professionnel sont subventionnées. Je sais…, je saute du coq à l’âne qui transporte les jerrycans. C’est normal que les carburants attirent la contrebande quand ils coûtent dix fois moins cher que chez nos frères d’à côté. Des frères qu’on n’a pas choisis. On aurait aimé dire nos amis d’à côté. Car en économie politique, on parle de traité d’amitié et non de traité de fraternité. Des frères peuvent s’entretuer pour un héritage, des amis n’auront pas ce souci. Et pour rester dans le coq à l’âne, j’aimerais bien qu’on m’explique pourquoi un litre d’eau minérale vaut plus cher qu’un litre de mazout. C’est vrai qu’on ne carbure pas au mazout et qu’on ne fait pas un biberon avec de l’essence…, mais il y a de quoi s’immoler les neurones.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...