RSS

Des bouts de la langue par Kamel Daoud

2 juillet 2013

Kamel Daoud

1- Bouteflika est le seul président arabe à avoir subi le sort de trois dictateurs mais sans perdre le pouvoir : il est alité comme Moubarak, il a été lynché médiatiquement comme Kadhafi et il a pris l’avion comme Ben Ali. Et pourtant, il survit comme Assad. 

2- La bonne foi est meilleure que la foi. C’est une religion qui ne tue personne.

3- Les islamistes algériens sont si fascinés et si soumis aux «Frères» islamistes égyptiens que lorsqu’en Egypte, on a eu Morsi, les nôtres ont élu Mokri.

4- En Algérie, pas de printemps. La raison est dans le slogan que le reste du monde n’a pas compris. Ici, c’est «Partage !», ce n’est pas «Dégage !». On ne veut pas la chute du régime, on veut avoir le même salaire que lui. «Je ne suis pas Bouazizi», avait dit un immolé il y a deux ans. «Je veux juste un logement».

5- On n’a que le Dieu de nos actes. Cela explique mieux le monde et le destin. Le ciel est au bout de la main.

6- Si l’homme est capable de sculpter ses dieux même dans les pierres, c’est qu’il les porte surtout en lui mais ne retrouve plus leurs traces.

7- Etrange moteur de l’Union du Maghreb : tant que l’Union est en panne, le mazout circule dans les tuyaux.

8- Rêves toponymiques : place Tahrir pour les révolutionnaires. Place Takbir pour les islamistes. Place Takfir pour les salafistes. Place Taksim pour les Turcs. Place Taksir pour les nôtres. Place Takrir pour le FLN.

9- L’Algérie est un pays où le président est parti, où les partis uniques sont dissous par eux-mêmes, où le général des services est très fatigué, où l’armée n’a qu’un ministre délégué et qui dit qu’on m’a rien dit et où le régime reste solide. Enigme : où se trouve donc la dictature ? Qui décide finalement ? Comment un régime peut-il tenir debout quand tous ses acteurs sont assis ?

10- Contrairement aux dictatures, quand les islamistes prennent le pouvoir, ils ne prennent pas le pouvoir seulement mais aussi d’autres choses. D’abord, vos habits qu’ils vont afghaniser, puis votre corps qu’ils vont cerner, culpabiliser, surveiller. Puis vos femmes. Ils vont les voiler, les accuser et les cacher. Puis vos enfants : à l’école, au berceau. Puis ils prennent les livres, les brûlent ou les interdisent. C’est alors qu’ils prennent vos cerveaux, vos têtes, vos idées. Puis la terre, la mer, le drapeau, les mosquées de Dieu, les temples d’autrui, l’épée puis votre gorge, votre langue, votre temps et votre but et votre prénom. A la fin, ils seront partout et vous ne serez plus nulle part. Méfiez-vous : Kaboul peut être construite en un jour.

11- Il n’y pas d’islamistes modérés et des islamistes durs. Il n’y a que des décalages d’horaires.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...