RSS

Les dictateurs Par : Mustapha Mohammedi

28 juin 2013

M. MOHAMMEDI

Lundi, 24 Juin 2013 09:50

… NOIR ET BLANC …

C’est extraordinaire comme les pays africains adorent l’exagération et les superlatifs, surtout leurs dirigeants. Un rapide portrait de quelques-uns en dira plus long que n’importe quel commentaire. Prenons le cas de Kadhafi. 
A coups de millions de dollars distribués aux chefs coutumiers du continent, il s’est fait honorer par le titre prestigieux de “roi des rois” et, du reste, il en a souvent porté le boubou en peau de léopard, signe distinctif de son statut. Un sergent ougandais du nom d’Idi Amine Dada ne réussira à arracher son grade de général qu’en opérant un coup d’Etat. Une fois au pouvoir, il se donnera le grade de maréchal commandant suprême de l’armée.
Quant à l’opposition, il avait une manière bien à lui de l’envoyer au tapis. Au sens propre. A chaque fois qu’un leader élevait la voix pour contester son autorité, il le convoquait dans un ring de la capitale pour le boxer en direct à la télévision.
Un ancien militaire, le général Bokassa, se donnera lui aussi le titre de maréchal, une fois son coup d’Etat réussi. Il ira même très loin : il se fera introniser empereur de la Centrafrique. Des dizaines de chefs d’Etat, de princes et de premiers ministres assistent à son sacre en faisant un effort pour ne pas pouffer de rire… Le maréchal empereur avait cependant un péché mignon pour épater ses visiteurs.
Il étalait sous leurs yeux toute sa magnificence en leur offrant des diamants en guise de cadeau. Mais comment ont-ils tous terminé ? Après avoir mené une vie au-dessus des mortels, à l’abri des microbes et des foules beuglantes et remuantes, Kadhafi sera pitoyablement délogé d’un tunnel d’égouts où il s’était réfugié, tué et sa dépouille mise dans un abattoir municipal à même le sol.
Idi Amine Dada quittera son pays dans la précipitation et par la petite porte pour s’installer en Arabie Saoudite où il trouvera asile.
Depuis, personne n’a jamais plus entendu parler de lui. Quant à Bokassa, il évitera in extremis d’être lynché et se fondra défensivement dans l’anonymat dans un pays frontalier.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...